La route de Chita…

La route qui va de Ulan Ude vers Chita donnerait presque l’impression au début, qu’on est ailleurs qu’en Russie…Rivières paisibles collines herbeuses, la Mongolie n’est pas loin mais les petites maisons en bois sont bien là pour rappeler la réalité géographique. Petit à petit, reviennent les bouleaux qui, mélangés aux mélèzes, donnent à la brume un très joli pastel doré.  La route serpente souvent entre les collines, elle passe en permanence de l’ancienne version au goudron fatigué, à la nouvelle, lisse comme un billard noir…entre les deux, j’ai évidemment droit à toutes les sortes de travaux qui transforment souvent la route55  en piste défoncée. Je croise un polonais qui traine en Asie centrale depuis quatre mois avec un petit scooter Giléra 49,9. L’année dernière, je trouvais Fédérico un peu cinglé sur sa  250, mais ce Polonais-là, à quarante à l’heure pendant des milliers de kilomètres, ce n’est plus de l’héroïsme, juste du masochisme, pire que les cyclistes qui au moins, pour la même vitesse ridicule, évitent les pannes moteurs et sculptent leurs mollets d’acier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*