Changement de quartier

Hier, Val Samuraï est venu me rendre visite, il a su que j’étais ici par Maxim de Barnaoul, depuis là-bas, à mon point de départ. Le Samuraï me propose un appartement sur les hauteurs de la ville à un prix d’ami défiant toute concurrence. J’ai donc déménagé ; c’est bien j’ai  l’impression que le voyage continue un peu. Charger la monture pour aller deux kilomètres plus loin, les étapes sont beaucoup plus courtes que la semaine dernière. J’ai passé quelques jours à  deux, puis trois, dans une chambre de backpakker, je me retrouve tout seul avec trois chambres et la vue sur la baie, au loin, après le grand pont. Finies les expéditions d’un petit snack branchouille à l’autre ; comme tout le monde je vais faire mes courses à la supérette et c’est très bien comme ça, il y aura comme ça deux chapitres à ma semaine vladivostoquienne  et entre les deux, j’ai même fait une petite émission pour une chaîne de  télé, dans le parking, devant l’hôtel. La petite intervieweuse était incroyablement jolie, elle avait au moins un peu plus de douze ans et demi et ne m’a posé que des questions sur l’état des routes du pays…il  paraît que c’est, ici, Le sujet qui passionne !Maintenant, refaisons le tour de mon ancien quartier… https://youtu.be/YpO50Ojcyac                                                                                                Et vite fait, le nouveau…  https://youtu.be/ty5dnbbDiDw

3 thoughts on “Changement de quartier

  1. Priviète Ptiliouk,
    marrant, y’a 23 ans, avec mes potes, nous avions également été interviouvé par la télé en arrivant à Vladivostok avec nos deux 2CV fourgonnettes et là aussi, la question qui tue concernait l’état des routes en Russie… faut dire que les Russes ont un proverbe fétiche : ils disent que la Russie a deux calamités, les routes et les imbéciles (douraki y darogui) !
    L’autre question, c’était si on avait rencontré des bêtes féroces en traversant la Sibérie… on a répondu « oui, les moustiques et les concierges d’hôtels »…

    A part ça, si jamais t’aperçois une 2CV fourgonnette en ville, il y a de grandes chances pour que ce soit une des deux survivantes de notre « Brest-Vladivostok 93 » ! Si jamais tu vois ça, prend-la en photo, ça me ferait plaisir.

    Bonne fin de voyage et à bientôt,
    Paka !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*