Demain, les chiens…

Il n’ y a toujours aucun camion en vue. A chaque fois qu’Evgeniy trouve un contact, on y court et c’est toujours le même problème; les containers sont pleins à ras-bord et il n’y a pas de place pour une moto, alors je reprends la routine des temps d’attente.

A Magadan, il y a partout des bandes de chiens errants. Ils pillent les poubelles et font peur aux enfants qui rentrent de l’école ; parfois ils sont agressifs et il peut y avoir des accidents. Mais rien n’est fait pour trouver une solution à cette invasion canine. Aller porter une galette à sa grand mère est devenu bien plus compliqué que jadis car ce n’est plus un grand méchant loup qu’on doit craindre mais quinze ou vingt clébards patibulaires aux intentions fort peu louables. Dans l’île de l’autre côté de la baie, vivent d’innombrables ours qu’on peut aller chasser pour en extraire la bile à usage médicinal… mais avec les chiens on a pas le droit, de tout façon, on a rien à faire de leur bile. J’ai proposé à Evgeniy d’exporter de la viande de chien en Corée où paraît-il, c’est un met chic et cher fort apprécié. On créerait un label « viande canine sauvage de Sibérie », ça ferait un tabac ; on pourra même s’acheter un camion pour emmener la moto à Bilibino !

3 thoughts on “Demain, les chiens…

    • la stérilisation, c’est ce qu’il y a de mieux pour empêcher d’attaquer les mômes, ça c’est sûr!! Mais il y a justement débat là-dessus à Magadan!

  1. Le dessin des clébards dans la remorque du moto-neige est grandiose. 🙂
    Merci Ptitluc pour cette nouvelle aventure partagée du bout de l’autre monde. Je ne m’en lasse pas.
    Bonne route à toi et prudence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*