Futur Européen…

Depuis que les frontières se sont refermées, on dirait que des petites frictions entre voisins reviennent comme dans l’ancien temps. Il suffit qu’un avion fasse escale quelque part avec une cargaison de masques ou de respirateurs, pour qu’il redécolle un peu plus tard avec une partie de ses soutes allégées.Si la maladie a mis tout le monde au même niveau d’un bout à l’autre de la planète, elle ne nous a pas rendus tous frères pour autant. Du respirateur au paquet de nouille, il n’y a pas de petits profits. Les voisins de pallier peuvent devenir si lointains depuis qu’on se la joue à chacun chez soi et que dire des voisins de frontières ; ils redeviennent des étrangers, des ennemis potentiels, des  ignobles voleurs de masques, des infâmes contaminés… Au début, ils faisaient bien rire ces cons de chinois, bouffeurs de pangolins dans leurs villes super polluées, puis ces ritals pas sérieux qui déconnent tout le temps, font la fête dans la rue en bouffant des  pizzas et n’ont pas leur pareil pour se refiler des virus à tout va…

Maintenant, on rigole moins, on fête les anniversaires en visioconférence , on prend l’apéro sur wattsap et on cherche de qui on pourrait bien se moquer… sinon de nous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*