Présent obsessionnel et futur alternatif

Le printemps précoce continue à exploser de partout mais personne ne s’en inquiète, sinon à l’idée de ne pas pouvoir aller se promener au bord de l’eau. Les sources d’informations, toujours engorgées des mêmes obsessions, ignorent, pour une fois, les chiffres de ces températures records, préférant ceux des statistiques médicales et des indices économiques. Pourtant, une fois de plus, comme après chaque soubresaut de l’histoire, quelques esprits éclairés nous expliquent que tout ça est étroitement lié. Qu’importe, même si plus que jamais, tout pourrait être prêt pour un changement de cap, on ne cesse de nous parler de reprise mais qu’est ce qui va reprendre exactement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*