Futur ébulitionné circonstanciel

Pendant ce temps-là, l’infiniment petit président se demande dans son onze mille mètres carrés avec jardin si il faut prolonger ou non le confinement. Il y a d’un côté la pression économique qui veut relancer tout le bazar et de l’autre la pression médicale qui voudrait confiner à perpette pour continuer à sauver quelques sujets à risque qui risqueraient de saturer  à nouveau morgues et hôpitaux. Mais il y a d’autres sujets à risques et puis le risque n’est pas que viral. Il y a tout ceux qui, coincés dans des logements trop petits depuis deux mois, commence à frapper femme et enfant, à fumer le papier peint et s’enivrer en sniffant l’essence de la Twingo coincée au parking, il y a ceux qui commencent à se pendre aux lustres…Il y a le petit peuple qui fut un temps celui des ronds-points, il monte lentement en ébullition et ne demandera bientôt qu’à exploser à nouveau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*