Le retour du printemps – Entre Yamanashi et Izu

Après ses plus de 300 000km, le vaillant moteur de la FJR de James avait finalement décidé de prendre sa retraite. Mais, James ne s’est pas laissé faire et s’est mis en quête d’un nouveau moteur. Finalement, victime d’un vendeur malhonnête, il s’est retrouvé avec un moteur pour la version automatique de la FJR, lui nécessitant de faire tout un tas de modification dont la technicité m’échappe. Après des longs mois passé avec sa Djebel, il a réussi finalement à remettre sa FJR en état.

De son côté, Rob s’est séparé de sa CBR250 au profil de la toute nouvelle MT09-Tracer après s’être décidé à passer son permis pour les plus de 400cc. Une moto qui me tenterais franchement bien !

Il fallait donc sortir ces « nouvelles » Yamaha le temps d’un week-end. Ainsi, le rendez-vous était fixé, le samedi matin à Ebina sur l’autoroute. Alors que la météo annonçait du beau temps, c’est plutôt dans la brume et sous une fine pluie que l’exploration de Yamanashi à commencé.

Ce fut même de la neige, encore présente à certains endroits, sur le bas coté, qui rappelait que l’hiver n’était pas si lointain… Puis, le temps s’est arrangé et, le soleil à commencé à pointer timidement.

L’occasion pour moi de m’arrêter à de nombreuse reprises pour photographier le paysage et ma moto… on s’y attache et c’est difficile de réaliser que je vais bientôt la vendre. Alors, tout prétexte est bon pour immortaliser le moment.

On commence enfin à voir des journées plus longue, bon prétexte pour faire plus de kilomètres. Car rouler la nuit avec toutes les biches qui prennent plaisir à traverser la route juste au moment ou l’on y arrive, c’est loin d’être agréable. Surtout qu’au Japon, les stations service sont très souvent non automatique et ferment donc tôt, ce qui peut donner quelques frayeurs au moment de passer sur la réserve, toujours en quête du breuvage favori de nos belles…

En fin de journée, arrivés près du lac Motosu (https://goo.gl/maps/EHiyO), le temps s’est de nouveau couvert. Lorsque le ciel est dégagé, on peut y voir une vue imprenable sur le Mont Fuji, même vue que celle représentée sur le billet de 1000 yens. Mais, cette atmosphère est tout aussi belle, lorsque l’on a déjà eu la chance d’admirer le Fuji depuis ce lieu. On y retrouverais presque un air d’Ecosse.

Finalement, nous terminons cette journée par un bon festin pour manger une des spécialités locale, un mélange de nouilles, de soupe et des légumes, le tout bouilli dans un grand bol, autrefois cuisiné dans les casques des soldats, suivant la légende en tout cas…

Au cours de ce repas, décision est prise de se retrouver le lendemain pour une balade à Izu cette fois. Il faut bien que Rob termine de roder sa MT09 Tracer après tout ! La météo annonce alors 18 degrés, aucun prétexte pour ne pas remettre ça !

On se retrouve alors, un peu plus tard cette fois, la balade de la veille nécessitant ferme repos, en quête de Izu. La météo n’a cette fois ci pas menti, le temps est chaud, et le soleil est bien présent. Si bien qu’après la Izu Skyline, il m’est nécessaire de m’arrêter pour ne laisser qu’un t-shirt sous le blouson !

Vidéo de la Izu Skyline à voir ici : https://www.youtube.com/watch?v=YUbbiS8-kF0

J’ai finalement perdu le groupe à ce moment là, nous étant mal compris sur le rendez-vous. Sachant que nous devions retrouver d’autres amis au South Café, un restaurant sympathique à Shimoda, je me suis donc mis en route vers ce lieu, en évitant autant que possible la cote est, franchement pas très palpitante à cause de trafic important. Quelques points de passage placés sur le GPS puis, en route !

J’arrive finalement au South Café (https://goo.gl/maps/I9poi) et retrouve comme prévu mes compagnons de route. Puis, alors que certains décident de rentrer sur Tokyo après ce repas, je continue la route avec Rob et James pour faire la route cote ouest, toujours aussi belle…

Puis, le soleil commence à se coucher, la nuit arrive, c’est l’occasion d’un dernier arrêt en bord de mer pour profiter de la vue, avant de prendre l’autoroute pour rejoindre nos demeure respectives et profiter d’un bon sommeil, après ces 1000km. La MT09-Tracer est fin prête pour sa première révision !

Album complet de la balade disponible ici : https://www.flickr.com/photos/68494115@N02/sets/72157651082152219/

2 réflexions au sujet de « Le retour du printemps – Entre Yamanashi et Izu »

  1. Bonjour Alban,
    Je suis ravie de trouver enfin un français au japon qui partage sa passion de la moto !
    Je suis donc Sophie, j’ai le permis depuis peu 2 ans. Après avoir fait un road trip dans l’himalaya (en groupe), j’ai décidé de partir au japon toute seule pour arpenter ce pays qui me fascine. J’y suis déjà allée 2 fois. Pour ce 3ème voyage je vais donc louer une petite kawa chez Apex Moto vers Yamanashi et m’élancer dans 10 jours de roulage avec notamment la visite de Shikoku que je ne connais pas du tout.
    Je voulais savoir si il était possible de correspondre, que je te fasse part de mon road trip, d’avoir des conseils….
    ça serait top.
    Je pars le 8 mai, ça va arriver vite !
    Par avance, merci beaucoup !

    Sophie

    • Salut Sophie !

      On s’est déjà croisé sur Gaijin Riders ;)
      Je t’envoie un mail, comme ça, si tu as des questions, tu pourras me contacter directement.

      En tout cas, c’est certain que tu vas adorer, c’est vraiment un pays formidable pour la moto.

      Je crois qu’on se verra sur place pour le camping sur la route 152 organisé par John. Superbe route au passage.

      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>