L’édito du Moto Magazine 344 de février 2018

On va continuer de regretter les années 80  !

Quatre-vingts kilomètres/heure. Mieux vaut en rire que d’être obligé d’en pleurer  !
Il fallait bien que le gouvernement sorte une mesure pour faire bonne figure, pour montrer qu’il s’intéresse au problème important qu’est le trop grand nombre de morts sur nos routes. Ce dont personne ne se réjouit.


Fallait-il pour autant avancer n’importe quoi, tout en essayant de s’appuyer sur des expérimentations absolument pas crédibles, faute d’être analysables ? À savoir sur 81 km étalés sur 4 départements et depuis à peine 2 ans ? La commission des lois du Sénat a d’ailleurs demandé des explications au Premier ministre à ce sujet. Ça, c’est pour l’incohérence.
Les Français seraient-ils aussi des veaux que ce gouvernement s’obstine à réprimer plutôt qu’à convaincre ? En Allemagne, la vitesse est limitée à 100 km/h sur le réseau secondaire et le pourcentage de morts est bien moindre que chez nous. Ça, c’est pour l’absence de volonté politique en matière d’éducation.
Et puis, pire, le gouvernement annonce lui-même que le surplus de recettes perçu via les radars grâce à cette limitation à 80 (dont il s’attend donc déjà à ce qu’elle ne soit pas respectée !) profitera à la prise en charge des blessés. Ça, c’est pour l’hypocrisie.
De quoi mettre les motard(e)s – et les automobilistes – en ébullition, et particulièrement celles et ceux de la FFMC, qui ont commencé à manifester partout en France et à organiser la résistance. Rejoignez-les !
On aurait pu se réjouir du durcissement de la mesure anti-téléphone au volant annoncée aussi lors du Comité interministériel de la sécurité routière et propre à sauver des vies d’usagers en deux-roues, mais on doute sérieusement de la capacité des forces de l’ordre à mettre en place des contrôles. Ça, c’est pour ne pas rire jaune…
En attendant, roulons à une vitesse adaptée pour continuer à faire de la moto longtemps, et luttons pour conserver ce qu’il nous reste de liberté  !

Jean-Pierre Théodore, rédacteur en chef

3 réflexions au sujet de « L’édito du Moto Magazine 344 de février 2018 »

  1. Ceux qui causent les accidents sont ceux qui ne respectent pas le 90.
    Pour quelle raison respecteraient-ils le 80 ?
    Entre le 90 et le 80, la seule différence sera le nombre de PV.
    C’est comme les gants de motards étiquetés NF, la seule différence, c’est le PV.

    • Je suis d’accord avec toi sauf sur un point « Ceux qui causent les accidents sont ceux qui ne respectent pas le 90 » pour l’instant la corrélation entre excés de vitesse et accident n’est pas prouvée et n’est même pas vraisemblable vu le nombre de paramètres qui causent les accidents (inatention, telephone, fatigue, drogues, medicaments)
      Ce qui cause des accidents c’est certainement la vitesse inadaptée et pas les dépassements de vitesse, et la vitesse inadaptée, ça peut être à 40 km/h ou moins, suivant les conditions.

  2. lamentable ,nous avons trois fils motard; très fan motos mais pas inconscients les automobilistes sont à la meme enseigne notre garagiste nous disait que les voitures comme les motos allaient rencontrer des problème car celles -ci ne sont pas appelées à un régime à 80km bonne soirée et merci pour ce que vous faites.

    par contre Mr le ministre pris à 150km h es- ce normal ?.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*