1987 : un proto Honda RFVC 628 cm3 pour les Rallyes Routiers

Bonjour à tous,

En vue de la saison 1987 du Championnat de France des Rallyes Routiers, il est temps pour moi de remplacer la vieille Honda XL600RD. Compte tenu des services rendus depuis mai 1983 et vu son état, elle a bien besoin que je lui accorde du repos.

Figure 1 : Catégorie vestige, la plaque phare de la Honda XL600RD de 1983

Afin d’assurer son remplacement pour la saison 1987, j’ai commandé à la concession Honda moto de Grenoble, la nouvelle Honda XL600RH, le dernier modèle du type PD03 sorti par Honda.

Ne pouvant repartir simplement avec le moteur RFVC de course 1985, je me suis mis en tête de faire évoluer le moteur RFVC 600 cm3. L’équipe de la concession Honda moto de Grenoble va encore me suivre dans ce nouveau délire.

M’inspirant des modifications dont parle la presse moto, j’ai prévu de faire passer la cylindrée de 589 à 628 cm3. Sur la base du moteur RFVC 591 cm3 (cotes 97 mm* 80 mm) de course, je vais utiliser le cylindre de la nouvelle Honda XL600RH (cotes 100 mm*75 mm) pour effectuer l’augmentation de cylindrée.

 

Figure 2 : Cylindre 589 cm3 de Honda XL600R type PD03 (cotes 100 mm * 75 mm)

Je ferai confectionner aux établissements de mécanique générale Buissière à Fontaine (38), la cale nécessaire pour compenser le déficit de course du cylindre d’alésage 100 mm.

 

Figure 3 : Plan de la calle d’épaisseur pour le cylindre de Honda XL600RH

Le démontage/remontage du moteur RFVC de course ainsi modifié est assuré par Marc Benier à la concession Honda moto de Grenoble.

Les premiers essais sont surprenants. Le moteur a perdu sa vivacité si plaisante mais manifestement il a gagné en couple.

Lors de la première manche du Championnat de France des Rallyes à Allonnes (72) pour le Rallye de la Sarthe 1987, je ne sais pas si j’ai gagné quelque chose suite à la modification du moteur. Les sensations sont différentes.

Avec le moteur RFVC 628 cm3, je teste quelques collecteurs d’origine Honda ou Devil associé au Devil piste. Avec l’augmentation de cylindrée du moteur, le son du Devil piste a encore gagné en gravité au fond des bois.

A l’avant de la Honda XL600R, j’ai monté un disque de plus grand diamètre d’origine Honda avec un gros étrier de même origine. La qualité et la sécurité du freinage y ont gagné c’est sûr.

Figure 4 : Préparatifs pour l’étape de nuit au Rallye de la Sarthe 1987

Au niveau des pneumatiques, nous n’avons plus droit aux enveloppes compétition de Michelin. Désormais, il faudra se contenter des pneus sportifs du commerce Michelin TF11 avant et Michelin TG22 arrière, toujours sur des jantes en 18 pouces devant et derrière.

Un bel article de Docteur Friedrich dans Moto Journal n°792 du 9 avril 1987 traite de la première manche du Championnat de France des Rallyes qui vient de se dérouler dans la Sarthe.

Figure 5 : Rallye de la Sarthe 1987 (Moto Journal n°792 du 9 avril 1987)

Avec la nouvelle Honda XL600RH à moteur RFVC de course, je termine à la 5ème place juste derrière le revenant Robert Degaudez, Champion de France des Rallyes 1985 au guidon de la Honda XL600R. Pour son retour dans les Rallyes Routiers, Robert Degaudez a opté pour une 510 HVA de toute beauté.

Figure 6 : Robert Degaudez au départ du Rallye de la Sarthe 1987 (Moto Journal n°792 du 9 avril 1987)

Lors du Rallye de la Sarthe 1987, je ne sais pas encore que la moto de Robert de 1985 est également dans la course. Robert l’a confiée aux mains pas encore expertes du jeune Dominique Wills. Dominique est en passe de réaliser de grandes choses avec l’ancienne moto du Champion de France des Rallyes 1985 (voir dans les prochains articles du blogmotomag RFVC 1984-2014).

Au Rallye de la Sarthe 1987, terrain favorable aux grosses routières, c’est Gérald Crépin du CMPN qui gagne l’épreuve avec la Kawasaki 750 GPZ.

Lors de la seconde manche du Championnat de France des Rallyes au Beaujolais, les 02 et 03 mai 1987, c’est le Champion de France 1986, Thierry Hardy, qui gagne devant la meute des pilotes du CMPN, Gilles Ledoux, le futur Champion de France 1987, Gérald Crépin et l’immense Jean Berrabah.

Dans ce 26ème Rallye du Beaujolais, je termine 4ème du classement des spéciales, ce qui est bien pour la nouvelle Honda XL600RH à moteur RFVC 628 cm3. Malheureusement, je suis dans les choux au classement scratch du Rallye du Beaujolais pour cause de méforme notable sur le routier.

Et puis la saison se termine subitement pour moi lors des reconnaissances du Rallye de l’Ain 1987.

Figure 7 : Fin de saison prématurée à Saint Rambert en Bugey pour la Honda XL600RH à moteur RFVC 628 cm3 (Dauphiné Libéré du 9 mai 1987)

Suite à la rencontre avec un fourgon à Saint Rambert en Bugey, la moto est inutilisable, train avant foutu. Le pilote aussi : fracture du tibia droit, fracture de l’avant-bras gauche et trauma crânien avec perte de connaissance.

Je m’en suis bien tiré puisque 27 ans plus tard je suis encore là pour raconter cet accident qui ne m’a laissé aucune séquelle fonctionnelle mais un souvenir impérissable.

Après quelques erreurs sur le routier de nuit de 2 de ses principaux concurrents, Thierry Hardy et Philippe Many, le policier Philippe Letiec mènera la Barigo 560 à la victoire de cette édition 1987 du Rallye de l’Ain devant le local Didier Janaudy et l’autre policier Gilles Ledoux .

Toujours au départ de Varces (38), les 20 et 21 juin 1987, la 5ème édition du Rallye du Vercors moto amène les concurrents dans les collines au-delà de Tullins et Vinay (38). Le retour se fait à travers le Vercors et les fameux CH courts vers Choranche qu’affectionne tant Jean-Yves Rivollet.

Ce sera la cinquième et dernière édition du Rallye du Vercors moto organisée par Jean-Yves Rivollet et le Moto Club du Vercors.

Figure 8 : Tracé du Rallye du Vercors 1987 : Varces, Veurey, La forteresse, Varacieux, Presles, St Martin, Méaudre, Cossey

Réparée à la concession Honda moto de Grenoble, la Honda XL600RH sera prête pour que je la confie à Jean-Yves Rivollet afin qu’il participe au Rallye du Vercors le samedi 20 juin 1987.

Figure 9 : Honda XL600RH engagée au 5ème Rallye du Vercors moto en juin 1987

Malheureusement, Jean-Yves chutera dans les premiers virages de la montée du Peuil, sans gravité ni pour lui ni pour la moto. Il laissera ses petits camarades disputer sans lui l’édition la plus difficile des 5 premières éditions du Rallye du Vercors moto.

Figure 10 : 5ème édition du Rallye du Vercors moto (Dauphiné Libéré du lundi 22 juin 1987)

Le classement du 5ème Rallye du Vercors moto est exemplaire à plus d’un titre. Les écarts de temps entre les arrivants sont conséquents. Vainqueur l’équipage Monfort-Chastan side-car Honda Héchard, second la petite Peugeot 125 de Xavier Déforges du Moto Club du Vercors (à plus de 2 minutes, seulement), 3ème le futur Champion de France 1987 le policier Gilles Ledoux à près de 4 minutes des premiers, 4ème Didier Camps de Chatte (38) venu en voisin à près de 9 minutes, 5ème Didier Janaudy de l’Union Motocycliste de l’Ain à plus de 12 minutes.

Dans son article du Dauphiné Libéré du lundi 22 juin 1987, Olivier Guigues souligne la nouvelle perf de Patrick Curtat. Toujours inscrit en catégorie initiation afin de ne pas faire la nuit, Patrick scratche les 2 premières spéciales du Rallye du Vercors devant tous les autres pilotes notamment les nationaux.

La dernière manche du Championnat de France des Rallyes 1987, organisé à Vesoul par le Moto Club Haut-Saônois de Jean-Pierre Foltzer, ne va pas changer la situation en tête du classement général du Championnat de France des Rallyes.

Le policier Gilles Ledoux remporte le titre de Champion de France 1987. Gilles est le premier policier vainqueur du Championnat de France des Rallyes depuis Patrick Orioli en 1984. Sa victoire marque également le retour d’une routière équipée d’un gros 4 cylindres aux avant-postes du Championnat de France des Rallyes.

Figure 11 : Classement scratch du Championnat de France des Rallyes 1987 (France Moto du 8 septembre 1987)

Du côté du Moto Club du Vercors, en 1987 les lauriers sont pour Xavier Déforges qui récidive et remporte à nouveau le titre de Champion de France des Rallyes en catégorie 125 après une saison de grande classe.

Figure 12 : Xavier Déforges Champion de France des Rallyes 1987 avec la Peugeot 125 (Dauphiné Libéré du 27 octobre 1987)

Dans les compétitions de Rallyes Routiers, il est plus ou moins facile de repartir après un accident de la circulation. Dans mon cas, l’envie de Rallye Routier est toujours là mais une certaine appréhension aussi.

Si je veux être d’attaque pour la saison 1988, il va me falloir un peu de psychothérapie personnelle afin de retrouver la motivation pour courir.

A l’approche de la prochaine saison des Rallyes Routiers sera-t-il possible de résister à l’achat de la nouvelle Honda NX650 Dominator à moteur RFVC qui apparaît au salon de Tokyo au mois d’octobre 1987 ?

Figure 13 : Honda NX 650 Dominator à moteur Honda RFVC présentée au salon de Tokyo en octobre 1987 (Moto Revue n°2819 du 29 octobre 1987)

A suivre demain

Papytoum

27 réflexions au sujet de « 1987 : un proto Honda RFVC 628 cm3 pour les Rallyes Routiers »

  1. c’est intéressant de noter l’apparition des toutes premiéres « petites roues  » a l’avant , phénoméne inexistant auparavant ou c’était T61 pour tout le monde , j’ai eu monté sur mon 600 XT , en 1985 ,une jante av de 500 SR car a l’époque on ne trouvait rien d’autre mais cela permettait deja grace a son diamétre de 19 de monter un pneu de route a l’avant , bien plus agréable que les pneux trails si performants soit’ ils .

  2. Bonsoir Jeff, la roue de 19 est en effet un bon compromis. Elle est largement revenue avec les gros trails actuels. Quant aux petites roues devant (en 18 pouces), les précurseurs Jean-Yves Rivollet dans les rallyes du championnat de France et les frères Faucher aux Tours de France les utilisaient déjà sur leurs machines de cross transformées en super motard (ou plutôt en machines de rallye routier) dès le début des années 1980. En 1986, 1987 elles étaient devenues très courantes sur les trails dans les rallyes. A+

  3. Ping : 2014 : les Honda à moteur RFVC en force au départ du Rallye des Garrigues | RFVC 1984-2014

  4. Bonjour, en lisant vos recit je me permet de poser une question technique a laquelle mes peu de connaissances mecanique ne peuvent repondre.
    j ai un xl 600 lm de 1987 et je voulais savoir si on peut adapter dessus une culasse de dominator ?
    CORDIALEMENT
    SEB

    • Bonsoir, vu la différence d’alésage (+ 3 mm pour la Dom) je ne sais pas si la culasse Dom est compatible avec le cylindre XLLM. Faudrait chercher sur d’autres sites RFVC. Sincèrement

    • pour mes prochains articles, je passe mon temps à chercher des infos sur les Honda « offroad » des années 60-80 auprès des sites américains. Bonne lecture à vous. Papytoum

  5. Hi there! This is my first visit to your blog! We are a collection of
    volunteers and starting a new initiative in a community in the same niche.
    Your blog provided us useful information to work on. You have done a extraordinary job!

    • Bonsoir, désolé mais je ne sais pas comment cela fonctionne. Vous devriez trouver la réponse sur le site motomag. Sincèrement Papytoum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*