Un dimanche à la plage…

Aujourd’hui, je devais reprendre contact avec Val Samuraï mais, tout comme l’année dernière, ses messages sont toujours assez laconique et il faut une certaine patience, ou un bon bouquin à lire, pour attendre son arrivée…mais il arrive toujours. Nous sommes donc allés faire une petite visite au Club… Le Club est ce lieu incontournable chez les motards russes où on fait toujours une étape histoire de causer carbu en bouffant des chips gras et de la mayo. On peut ensuite regarder des films soviétiques à la télé et puis se demander combien de temps on va rester là. Heureusement, malgré l’arrivée de quelques collègues, nous sommes partis faire un tour. Val m’a amené chez lui pour récupérer madame et partir faire un tour à la plage. Il habite une vieille maison en briques, en face d’une encore plus vieille maison en bois , sur une colline herbeuse où poussent un peu partout de grands immeubles de béton et de verre…un peu comme l’aéroport…il a un petit jardinet, une terrasse avec tonnelle, on boit un thé en regardant le papy de la maison en bois qui regarde ses fleurs pousser en slip. C’est lui qui a le slip, pas les fleurs…enfin pas Val Samuraï, le papy d’en face… Autour de tout ça, l’urbanisme un peu anarchique du pays fait sortir de terre de grandes tours qui font de l’ombre aux fleurs sauvages. Après la petite visite, nous avons rejoint le reste de la famille à la plage de Russkiy Island…C’est un peu une plage foutoir à l’accès rocailleux très embouteillé.   Il y en a qui vivent là tout l’été dans des cabanons caravanes un peu déglingués. Ils gèrent les buvettes, les locations de tentes, le château et le toboggan gonflable. Ils ne ramassent visiblement pas les poubelles. Au retour, il y a des bouchons interminables sur les deux viaducs, mais on passera par les petites routes pour manger quelques blinis dans la belle famille et, finalement, la journée touchera à sa fin… Rare privilège ; Val m’a laissé la clé du club et chargé d’accueillir deux motards français qui doivent arriver  de je ne sais où mais personne ne sait vraiment quand…   C’est super, je vais pouvoir mater plein de films soviétiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>