Bilan matériel et fin de parcours

Outre la Mutuelle des motards qui m’a bien aidé à repartir et puis aussi à revenir, ce qui n’est pas la moindre chose, il faut que je remercie aussi Furygan dont j’ai perdu les gants mais qui m’a permis de découvrir qu’avec des manchons et des poignées chauffantes, on pouvait traverser la Yakoutie en automne sans se geler les doigts avec juste des gants d’été à petits trous ventilés, et Tecnoglobe qui gère magnifiquement les accessoires électroniques de voyage et la gestion de mon blog à distance. N’oublions pas les casques Nolan dont le modèle n40-5 GT, remplace avantageusement le N71. Les fixations de son écran et ses joints d’étanchéité sont plus résistants et l’ajout d’une visière évite l’effet de serre à travers l’écran. De plus la mentonnière se clipse et se déclipse mille fois mieux que sur le modèle précédent. Les pneus Continental TKC 80 se tirent d’affaire sur tous les types de piste, sable, boue, terre meuble ou cailloux…ils atteignent leurs limites dans les gros bourbiers, mais il faut bien reconnaître que la BMW 100 GS, quoique plus légère qu’il n’y paraît, n’est pas vraiment une machine de cross. Avec son freinage indigent et son éclairage de mobylette, elle reste la seule moto qui peut rouler des milliers de kilomètres avec un faisceau électrique en lambeaux et la seule aussi à pouvoir être démontée au bord de la route avec la trousse d’origine … mais à quoi bon encenser un modèle qui n’est plus fabriqué depuis vingt ans mais qui finira, pour sûr, exposé comme une merveille archéologique, témoin des temps héroïques de la moto, si un jour j’arrive à la ramener au pays…

Et je me retrouve finalement dans le parcours des aéroports, des décalages horaires, des hôtesses de l’air blasées, des voisins de fauteuils qui racontent leurs voyages touristiques si merveilleux, des plateaux repas, des crampes dans les jambes, des heures d’attente entre les vols, du sommeil laminés en micro-siestes contorsionnées … et puis, après tout ça, du retour à la vraie vie.

J’ai aimé une fois de plus n’être personne au milieu de rien…juste un grain de poussière, comme disait Jacques, un grain de poussière de plus sur la piste de Magadan…

10 réflexions au sujet de « Bilan matériel et fin de parcours »

  1. « comme disait Jacques, un grain de poussière de plus sur la piste de Magadan… » Jacques Brel (qui n’a jamais voyagé en brèle) ou Jacques Rossi qui a cassé des cailloux sur la piste de Magadan du temps où il fut un Zek dans les camps de la Kolyma ?

    Bon retour chez toi et à la prochaine ! Si tu passes à Saint-Ouen, fais signe, c’est pas loin.

  2. Si nul ne peut prédire où sa destinée le conduira ni avec quel éclat elle balisera la longue route du Vivant, qu’il soit haut phare ou modeste lumignon, l’essentiel est bien qu’il participe à sa façon à l’illumination du plus mystérieux des paysages et de sa beauté comme de sa vérité, à en révéler davantage… Ptiluc, à mes yeux, tu as fais ta part.

  3. Quand j’avais une quinzaine d’années, des voyageurs comme Fred Tran Duc et sa carte postale du bout du monde m’ont fait rêver et m’ont donné des envies de liberté, j’ai retrouvé cette belle émotion en te lisant. A peut-être un jour, sur la route…

  4. nous sommes quelques un a être »un grain de poussière perdu comme un enfant dans l’oeil du firmament,prisonnier d’un courant d’air,un grain de poussière,un fils du soleil et du vent » J’ai lu avec gourmandise ton périple sibérien Merci pour ce partage et comme le dirait D. Mermet à bientôt »la bas si j’y suis »

  5. « perdu comme un enfant dans l’oeil du firmament,Prisonnier d’un courant d’air,un grain de poussière,un fils de la Terre et du vent » A bientôt « La bas si j’y suis »

  6. salut ptiluc
    j’ai découvert tes blogs d’aventures sur 2 roues avec ce voyage en russie et c’est franchement agréable de te lire!
    je t’ai suivi au jour le jour tous les matins au ptit dej, encore entre reves et réveil avant le boulot.
    ça fait du bien de partir un peu en voyage avant de prendre la route habituelle du taf!
    merci pour ton partage, tout ça me donne envie de mettre des sacoches sur ma montture et de sortir des mes 40 km quotidiens!
    bonne route!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*