Impératif plus que parfait

C’est toujours bien d’avoir un docteur comme correspondant.  Il m’explique les mesures prises dans son pays… ce sont à peu près les mêmes qu’en France une semaine plus tôt, quand, malgré les troquets et les cinoches fermés, on continuait à se la couler douce.

Les mesures prises par le maire de Moscou se sont rapidement étendues à tout le pays et les frontières des régions se sont toutes fermées aux voyageurs étrangers. Finalement, entre une quarantaine là bas et un confinement ici, quelle serait l’option la plus grisante ?

Le docteur m’envoie une image de sa dernière virée à la campagne…ça fait rêver…

Pendant qu’en France, les gens confinés voient jaillir de partout un printemps plein d’insolence, un printemps qui leur crie qu’enfin tout va bien pour toute la nature… une nature qui leur balance que c’est tellement bien quand ils arrêtent leurs usines, leurs bagnoles ou leurs avions ; les bourgeons éclosent, les insectes papillonnent …les virus ont dû être missionnés par la nature pour qu’on arrête de se prendre pour les maîtres du monde. Y sont tout p’tits ces cons-là, mais ils ont sacrément bien réussi leur coup…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*