ROSA CRUX

Non, même si ça envoie du lourd, ROSA CRUX n’est pas une marque de moto mais un groupe de rock dark-ritual  tout à fait phénoménal, né à Rouen en 1984.

En effet, il est difficile de résumer en quelques lignes le travail tant musical que scénique ou se mêlent compositions flamboyantes et happenings hypnotiques.

Accompagnés d’instrument qu’ils fabriquent eux-mêmes, comme la BAM, batterie automate midi, ou de carillons, cloches et autres machines dignes de Léonard De Vinci, Rosa Crux nous offrent un spectacle total à l’instar des Actionnistes viennois, Günter Brus ou Hermann Nitsch. Le son et la danse nous rappellent à notre finitude, la lutte à jamais perdue dans le feu d’artifice vital. Du sublime!

Mais voilà que le talent ne suffit pas à remplir le compte en banque. En effet, entre les producteurs véreux qui ne reversent pas les droits d’auteurs et la loi dépassée depuis l’apparition d’internet, on peut dire que la scène musicale a bien changé depuis les années 80. Mieux elle est détruite.

Ainsi, Rosa-Crux a décidé de ne plus sortir de disque !

En effet, à quoi bon investir dans un projet qui sera piraté dans la semaine de sa sortie ou payer des droits sur les vinyles avant même de les avoirs vendus…

Alors un des moyens d’assurer suffisamment de revenus reste la scène. Mais la complexité d’installation du groupe demande du temps et un espace propice à la scénographie, ce qui est rarement le cas. Donc, si vous disposez d’un lieu extraordinaire, château hanté, friche industrielle, grotte ou île volcanique et que vous avez l’âme d’un mécène… pensez à Rosa-Crux, pour que la magie opère à nouveau, pour le plaisir de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*