Les championnats side-cars en France… Où en est-on en 2017 ?

Evolution très positive des championnats side-cars…

Pour compléter le Championnat de France Side-car Superbike (FSBK) :

- 2 championnats de side-cars anciens : CLASSIC qui a atteint un très bon niveau de maturité en 2016 et OPEN créé en 2012

- Le Trophée PROMO, créé en 2016 correspond bien à l’attente des coureurs.

Les OPEN et PROMO sont en pleine évolution avec des machines de plus en plus performantes, tirant les équipages de OPEN vers PROMO puis vers FSBK… alors qu’une nouvelle génération de pilote arrive avec des machines plus anciennes mais restaurées avec soin.

Très belle réussite de ces championnats en 2016 !

Un calendrier bien équilibré qui offrait aux side-cars anciens de pouvoir courir au Mans : grande première très appréciée.

- CLASSIC : 114 % de participation (les 6 courses étaient pleines au 15 janvier). Pour satisfaire le maximum d’équipages, les courses sur les petits circuits (Croix, Carole et Haute Saintonge) ont été doublées…

- OPEN : 96 % de participation

- PROMO : 93 % de participation

- FSBK : 90 % de participation, avec 2 points délicats récurrents : Lédenon (pendant le Tourist Trophy) et Albi (dernière course de la saison).

- Clôture de l’année dans le Poitou pour la remise des Prix RSCM & RSCP. Pour cette belle fête, 125 sidecaristes, « en tenue de soirée » s’il vous plaît.

Et comment se présente 2017 ?

D’abord un calendrier incluant deux nouveaux circuits : Alès et Nogaro et surtout le retour des sides au Val de Vienne pour la finale en Octobre : 3 séries (CLASSIC, OPEN & PROMO) soit 81 side-cars si les séries sont bien pleines et elles promettent de l’être. Du jamais vu en France depuis bien longtemps…

2017 c’est un début de saison avec la 10e Side-car party : manifestation unique en France avec 120 side-cars.

Maintenant traditionnelle, la Side-car party est le démarrage des festivités avec rodage et essais pour clore les longues heures de révisions hivernales. La Side-car party, c’est surtout le lieu où nos champions de tous championnats, y compris Rallye routier, ont à cœur de transmettre leurs connaissances à ceux qui démarrent ou ont besoin de se perfectionner. Cette année, ont été reconduits les parrainages d’équipages, les transferts de connaissances à des singes dit « isolés » car venus « sans équipage » pour tester leurs aptitudes. Pour cette transmission, que des champions : tout d’abord en F2, deux championnes de France qui ont participé au Tourist Trophy : Frédérique Poux et Mélanie Farnier, en Classic, deux champions aussi : Philippe Szendroï depuis l’origine sur cette activité lancée en 2014 et Julien Fauchez : dans notre sport exigeant, il est impératif de laisser la parole aux meilleurs. Estelle Leblond, pilote de Mélanie, était bien présente parmi ceux qui ont roulé pour les parrainages de débutants et les 4 sessions de roulage des singes isolés.

Pas de chance… la série rouge (les débutants) n’ont pas impressionné la pellicule…

En terme d’organisation, le PROMOSIDE est constitué d’une dizaine de sidecaristes de tous championnats qui se concertent pour les décisions importantes (dernière réunion lors de la Side-car party le 11 Mars 2017).

Sur le terrain, l’équipe de sidecaristes RSCM/RSCP fait vivre ces courses (administration, collège et contrôle technique, participation au jury, commentaires sportifs, contacts avec les partenaires et la presse, organisation des festivités etc…).

Les prévisions pour 2017 :

Pour les CLASSICS ce n’est plus une prévision : les grilles étaient toutes pleines au 15 janvier… et il en arrive encore… Voilà un beau casse-tête pour PROMOSIDE : comment assurer 2018 ?

OPEN : petit retard de remplissage par rapport à la même date en 2016. Cette catégorie voit d’un côté des « bouillants » évoluer vers les PROMO et de belles machines anciennes se préparer avec une mise au point longue et soignée… mais avec un timing pas toujours maitrisé…

PROMO : taux de remplissage identique à celui de 2016 à la même date

FSBK : démarrage de la saison au MANS : c’était ce week-end 25 & 26 mars…

Le FSBK continue sa vie : plusieurs équipages momentanément arrêtés (incendie, accident, contraintes familiales…) sont compensés par le retour ou l’arrivée de nouveaux équipages. Les sides RSCP devraient jouer leur rôle de « complément de grille » sur quelques courses en attendant d’avoir acquis la maitrise pour devenir FSBK à part entière… c’est que, se qualifier dans ce championnat de France qui est de très bon niveau, ce n’est pas facile…

En conclusion, le sidecar français progresse rapidement. Les très gros progrès fait sur la propreté et la fiabilité des attelages ont fini de convaincre les circuits que les sidecaristes étaient « fréquentables », de plus la qualité du spectacle et la rigueur de l’organisation affermissent les liens avec les organisateurs.

- La clôture de l’année 2017 : le 9 décembre, remise des prix pour les 4 championnats : le FSBK rejoindra cette belle fête du side-car français.

Rappel des caractéristiques des 4 championnats :

 Mieux connaitre les courses :

Pour ceux qui ne savent pas : une course est initialisée et gérée par un organisateur (associé à un moto-club) et non par les circuits (même si pour certains, moto-club et circuit sont confondus comme à Pau, Lédenon…).

Le circuit fournit une prestation (piste, paddock, médical…) pour un prix donné.

L’organisateur fait les démarches administratives vis-à-vis de la FFM et en préfecture. Il prend les assurance (RCO : RC organisateurs).

Il fait toute la communication et rempli les grilles en prenant les inscriptions lui-même. Il peut décider (ou avoir besoin) de sous-traiter des créneaux horaires (c’est comme cela que La Main Au Panier obtient des créneaux pour les courses RSCM & RSCP).

Si le circuit ne le prévoit pas dans sa prestation, il assure la mise en place des commissaires techniques et des commissaires de piste puis en assure la logistique.

Enfin il apporte son support aux officiels FFM : la direction de course et le jury en assurant en particulier les réunions de jury à laquelle assiste un représentant du circuit, du moto club, du contrôle technique et d’un représentant de chaque participant (ceux qui louent les créneaux horaires).

Un grand merci aux organisateurs qui prennent tous les risques financiers et assurent le très gros travail d’organisation de ces courses pour permettre le partage de notre et de votre passion

2 réflexions au sujet de « Les championnats side-cars en France… Où en est-on en 2017 ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>