L’édito du Moto Magazine 348 de juin 2018

Gore et sans humour

La Sécurité routière n’en finit pas d’essayer de justifier, à coup de com, la mise en place des 80 km/h. Après un tour de France (de force !) de M. Barbe pour enterrer l’inanité des expérimentations puis nombre de spots radio, voilà qu’elle nous ressort, dans une campagne vidéo, des réflexions type café du commerce. À propos du port de la ceinture : « Personne ne peut savoir à l’avance […] si la ceinture sera utile ou néfaste. » Du casque obligatoire : « Le casque, moi, personnellement, ça me gêne. » Du taux maximal d’alcoolémie : « Boire du vin c’est pas, quand même, de l’alcool. » Ou encore du 50 km/h en ville : « Entre rouler à 180 correctement et rouler à 60 n’importe comment, y a pas photo, je préfère 180 correctement. » C’est vraiment prendre les citoyens pour des abrutis et les associations d’usagers de la route, la FFMC en tête, pour des ignares sur les sujets qu’ils travaillent depuis près de 40 ans !
Certes, il y a toujours des commentaires lorsqu’on entrave certaines libertés individuelles. Mais a-t-on vu des motards (ou des automobilistes) manifester en masse contre les mesures citées ? Non ! Parce qu’elles faisaient sens…
Il en va tout autrement des 80 km/h, même si l’on peut toujours arguer que moins on va vite, moins on va se faire mal. La Sécurité routière, si elle allait jusqu’au bout de son raisonnement, devrait interdire la circulation sur les routes bidirectionnelles, qui plus est quand elles sont bordées d’arbres ou de rochers. Elle rappelle elle-même sur son site : « À 90 km/h contre un obstacle fixe, la force du choc équivaut à une chute de 11 étages ! À cette vitesse et avec une ceinture, les organes internes viennent violemment percuter les parois internes du corps. La plupart des accidents mortels se produisent (après freinage) entre 40 et 80 km/h. » Elle ne précise pas combien on gagne d’étages à 80. Même pas bonne en humour noir…

Jean-Pierre Théodore, rédacteur en chef

3 réflexions au sujet de « L’édito du Moto Magazine 348 de juin 2018 »

  1. <tendre vers le zéro mort sur la route est une utopie au vu du nombre de véhicules sur la route, à l'infrastructure routière, à l'âge de certains conducteurs. Ce n'est pas la limitation à 80 kms/h qui changera quelque chose. Voilà 50 ans que je voyage au guidon de mes motos et jamais je n'ai eu à me plaindre de l'attitude agressive des automobilistes. Il y en a quelque uns qui conduisent plus fort que d'autres mais de là à considérer les usagers comme des criminels en puissance ,il y a de la marge. Responsabiliser l'usager serait plus intelligent et ce à partir du passage du permis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*