1971 : lancement du premier circuit de régularité du Poitou

Bonjour,

Au début de l’année 1971, après de bonnes prestations en régularité lors des 2 précédentes saisons, notamment au circuit de l’Ain et lors du Pau-San Sébastian-Pau 1970, et des débuts prometteurs en moto cross, le jeune Joseph Tougeron (AM Nantes), n’a toujours pas choisi entre moto cross et régularité.

Figure 1 : Joseph Tougeron en 1971 n’a pas encore choisi entre cross et régularité (France moto avril 1971)

Annoncé par la ligue les 23 et 24 octobre, c’est finalement lors du week-end des samedi 16 et dimanche 17 octobre 1971 que se déroule le premier circuit de régularité de la ligue du Poitou organisé par le moto club des Deux Sèvres.

Figure 2 : annonce du premier circuit de régularité de la ligue du Poitou (LNR jeudi 14 septembre 1971)

Le Courrier de l’Ouest annonce le premier circuit de régularité de la ligue du Poitou dès le mercredi 13, la Nouvelle République du centre ouest le jeudi 14 octobre 1971.

Au départ de Niort (79), un beau périple à travers le Poitou va amener les participants à la Rochelle (17) en passant par Usseau (79) et Mauzé sur le Mignon (79). Après Surgères (17) et Saint Jean d’Angely (17), ils rejoindront Rochefort (17), Marennes (17), Jonzac (17) et Cognac (16) pour arriver à la neutralisation à Angoulême (16).

Le circuit repart ensuite vers Poitiers (86) par Ruffec (16), Sauzé-Vaussais (79), Civray (86) et Usson du Poitou (86). Le retour à Niort (79) passe par Thouars (79), Airvault (79) et Parthenay (79).

Parmi les engagés, le gendarme Bernard Commo et le policier Jean-Paul Bertsch apparaissent comme les favoris de l’épreuve. Le premier circuit du Poitou devra départager les 2 protagonistes qui se disputent la première place finale du championnat de France de régularité 1971.

Figure 3 : Jean-Paul Bertsch champion de France de régularité en 1970 et 1971 (France moto n°29 du 1er janvier 1971)

Jean-Paul Bertsch est un habitué des podiums de la régularité, il a déjà remporté le classement du championnat de France de régularité en 1970 devant son collègue du club motocycliste de la sureté nationale, André Clerget.

Sur le circuit de 829 km, les concurrents doivent se présenter à 14 contrôles horaires et 14 contrôles de passage sans oublier le contrôle inopiné et les 2 contrôles à moyenne spéciale chronométrée.

Figure 4 : définition du contrôle inopiné en régularité (LNR jeudi 14 octobre 1971)

Dans son édition du 14 octobre, la Nouvelle République du centre ouest nous explique les notions de contrôle inopiné et de moyenne spéciale chronométrée.

Figure 5 : définition du contrôle de moyenne spéciale chronométrée en régularité (LNR jeudi 14 octobre 1971)

Les explications fournies par le journal nous éclairent un peu plus sur le bénéfice que les militaires, policiers et gendarmes, pouvaient retirer de leurs abondantes reconnaissances par rapport aux civils au cours de ces épreuves de régularité.

Figure 6 : place de la Brèche à Niort (79), une belle Honda CB450 au premier plan (LNR lundi 18 octobre 1971)

Place de la Brèche à Niort (79), les spectateurs peuvent assister à la vérification des machines le samedi 16 octobre à partir de 10 heures.

Avec 24 concurrents au départ de l’épreuve le samedi 16 octobre à Niort (79), le succès du premier circuit du Poitou est tout de même très relatif. Le gendarme Jean-Pierre Nicol remporte l’épreuve au général et chez les militaires, le premier civil, Eric Cousin du club d’Archiac (16), apparait à la onzième place.

Figure 7 : le gendarme Jean-Pierre Nicol premier militaire, Eric Cousin (Archiac) premier civil lors du premier circuit de régularité de la ligue du Poitou (CO mardi 19 octobre 1971)

Dans le classement de l’épreuve, à noter la présence de Jean Forillière qui organisera avec l’amicale motocycliste angoumoisine (AMA) la 11ème édition du circuit de régularité national au départ d’Angoulême (16), dix ans plus tard, en novembre 1981.

Figure 8 : classement du premier circuit de régularité de la ligue du Poitou (CO Lundi 18 octobre 1971)

A l’arrivée du premier circuit du Poitou, le policier Jean-Paul Bertsch est devancé de peu par Bernard Commo de la gendarmerie nationale.

En première partie de saison, le policier a aligné les victoires en catégorie plus de 250 cc au circuit du Beaujolais et à Lyon puis au circuit des Ardennes.

Figure 9: Jean-Paul Bertsch vainqueur de la Coupe de l’Armistice en novembre 1971 (Revue Route et sécurité n°123 novembre décembre 1971)

En gagnant, en novembre 1971, la Coupe de l’Armistice organisée par le motocycle club de France devant son principal adversaire de la saison le gendarme Bernard Commo, le policier Jean-Paul Bertsch remportera à nouveau le titre de champion de France de régularité.

Figure 10 : en 1971 le policier Jean-Paul Bertsch devance le gendarme Bernard Commo pour la médaille d’or dans le championnat de régularité (Revue Route et sécurité n°126 mai juin 1972)

A bientôt pour continuer le périple sur les routes du Poitou.

Papytoum

PS : les extraits des France Moto que nous utilisons proviennent en majorité de la collection de Jean-Pol : http://www.legrenierdejeanpol.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*