Fête des rois à la playa…

M’y voilà justement sur la côte. Un collègue vraiment très attentionné m’a laissé les clés de sa maison sur les hauteurs de Javéa. Nous voici dans cette Espagne touristique où vinrent s’installer ,dans les années soixante, des tas de gens qui avaient l’envie bizarre de fuir le communisme qu’ils croyaient à leur porte sous le soleil de Franco. Parmi eux, quelques dessinateurs belges, dont les plus illustres, passèrent par ici et leur descendance y habite toujours.

Dans ce pays, la Fête des Rois est plus importante que Noël ailleurs. Dans la ville, un défilé de chars sillonne les rues ; cinq chars exactement. Chaque char est précédé de sa fanfare, ça fait un joli tintamarre au bord de la plage. Sur le premier, une grande étoile en carton, sur le second une crèche vivante, viennent ensuite les chars des rois mages qui balancent bombecs et babioles aux enfants qui courent le long du cortège. Après la parade, les rois siègent sur l’esplanade de la ville où une scène fleurie a été dressée pour  l’occasion.  Les enfants, en file compacte, font la queue pour aller timidement tailler un bout de gras avec ces trois Pères Noël  qui ont justement la bonne idée d’être trois. Je me souviens du Saint Nicolas de mon enfance belge ; on se tapait la même file d’attente pour juste un seul vieillard à barbe blanche…Ici, on se répartit le boulot ; trois fois plus de Pères Noël pour dispatcher les petites phrases moralisatrices et les caramels mous qui vont avec…et en plus un black, c’est impec ça pour la parité. La bonne idée, pour un vrai bon petit enfant Européen, ce serait de faire la Saint Nicolas début décembre en Belgique ou en Allemagne, puis trois semaines plus tard, remettre ça en France, qui je ne sais pourquoi a adopté le Père Noël des Américains et enfin on termine ici avec le trio des barbus en costumes de princes…J’aurais dû y penser plus tôt, je l’aurais peut-être déjà ma bécane pour aller en Sibérie !

3 thoughts on “Fête des rois à la playa…

  1. On te prête un mac pour nourrir ton blog, on te prête des gants, on te prête un blouson, on te prête un gps, on te prête la communication en Afrique, on te prête donc presque tout. Mais qui te prête ton crayon ? Dis moi qui, je leur demanderai de m’en prêter un pour mieux dessiner devant mes élèves. Mais fais gaffe qu’on ne veuille pas te prêter ta tête !!! Qui sait, peut-être te prêtera-t-on celle d’un sarko ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*