HARLEY DAVIDSON CVO : le LIVRE

Bonjour copain (et copine),

Aller, c’est reparti, allons améliorer notre niveau de culture biker … ce soir, je viens te parler du bouquin d’une copine …

Harley -Davidson CVO Motorcycles

Connais-tu Marilyn STEMP ?

Afficher l'image d'origine

Souviens-toi, je t’ai déjà parlé d’elle, regarde ici : http://lesblogs.motomag.com/tatoue-harley/2014/01/20/disparition-dun-magazine-biker-americain-de-legende-iron-works-mag-cest-termine/

Marilyn est une célèbre éditrice de magazine moto aux USA. Elle connait le milieu biker sur le bout des doigts et est appréciée de tous. Notamement de la compagnie HARLEY DAVIDSON qui lui a passé commande il y a quelques mois d’un livre sur la gamme de son programme CVO

Afficher l'image d'origine

CVO pour CUSTOM VEHICLE OPERATIONS

La MoCo en parle ainsi sur son site internet français : – « Depuis que Harley-Davidson a introduit le programme Custom Vehicle Operations (CVO) en 1999, les motocyclettes personnalisées n’ont plus jamais été les mêmes. Puisque chaque modèle CVO est caractérisé par des couleurs et des accessoires uniques, la demande surpasse largement la production limitée. Il s’agit d’un tout nouveau niveau de personnalisation qui est quasi impossible de reproduire sur une moto standard et qui offre des accessoires qui ne peuvent être achetés ailleurs ».

Afficher l'image d'origine

On peut ne pas apprécier le genre (c’est mon cas, trop bling-bling à mon goût) mais on ne peut pas retirer ceci aux gens de la compagnie Harley-Davidson : dans le genre ils ont fait très fort !

Peintures, accessoires, motorisations, look général … c’est simple aucune autre marque de motocyclettes au monde ne peut prétendre rivaliser avec le programme CVO …

Afficher l'image d'origine

Bon aller, j’arrête, tu vas finir par croire que je te fais la promo de la gamme …

Pour en revenir à ma copine Marilyn, elle était de passage à Paris un peu avant Noël et nous en avions profité pour nous voir …

IMAG2613 - Copie

Marilyn Stemp est donc l’éditrice de IRON TRADER NEWS (sur le net). Elle a été avec son défunt mari à l’origine de la création du magazine Iron Works en 1989

Elle écrit sur la moto et son industrie, sur les événements qui y sont liés et bien sûr les bikers. Pour Marylin la moto c’est : on sort et on roule ! Elle roule sur un Sportster et restaure un Flathead 1954

Afficher l'image d'origine

Elle travaille actuellement sur un projet avec le fameux BUFFALO CHIP à Sturgis qui tourne autours d’une commémoration du grand EVEL KNEIVEL

Marilyn Stemp

Très drôle quand tu sais que motocyclettement parlant Marilyn est à des années lumières du style CVO … elle me confiait d’ailleurs en riant qu’elle n’a pas vraiment pu dire tout ce qu’elle aurait voulu sur la gamme CVO … d’un autre côté, ça n’était pas ce qu’on lui demandait non plus reconnait-elle …

En tous cas, preuve qu’elle est une grande professionnelle, la compagnie HARLEY DAVIDSON l’a sollicitée pour lui commander ce travail …

224 pages, 258 photos couleur, couverture rigide, sortie prévue le 15 mars prochain, 50$ ou 35£. Je ne crois pas qu’une édition française soit prévue (à vérifier).

Aller, fonce t’acheter le livre tu le trouveras ici : http://www.quartoknows.com/books/9780760346044/Harley-Davidson-R-CVO-tm-Motorcycles.html?direct=1

La bise.

L’Hervé, your Berrichon friend

3 réflexions au sujet de « HARLEY DAVIDSON CVO : le LIVRE »

  1. Thank you, my friend, for that comprehensive article! It is especially kind because I know you are not personally a fan of motorcycles wearing metalflake paint and hung with every possible ornament 🙂

    My French is poor so I may have misinterpreted but allow me to clarify one item you spoke of: Yes, I very much enjoy writing about the details of motorcycles, the fabrication, the styling, and the mechanical capability. But even more, I am fascinated by motorcycle riders and I love to learn their unique personal stories. For what is a motorcycle without a rider? Just a machine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*