13 & 14 Mai 2017 PAU ARNOS : Cela ne s’appelle pas PROMO pour rien…


odile

Photos de Dédé et photo podium de Pascale Teule

Conditions idéales pour cette seconde course du RSCP, le mauvais temps annoncé a fait un grand détour, Nous avons comme d’habitude été reçu comme des rois par Nadia et toute son équipe

Tous sur place dès le vendredi matin, les essais ont mis en bouche ceux qui ne connaissaient pas le circuit… Et oui c’est le plus beau circuit de France, un petit Spa vallonné et technique qui ne nous lassera jamais… (voir conclusion et encadré en bas d’article)

Pour les spectateurs… la vision depuis les gradins permet de suivre la course… avec juste un peu de suspens entre les parties visibles…

Comment cela c’est fini… Parfaitement bien, par un podium où après avoir félicité et récompensé les PROMO 1, puis les PROMO 2, Nadia à remis aux 5 espagnols participants à la course un T-Shirt… Challenge France – Espagne… et puis récompense aussi pour Neve, la plus jeune du plateau (16 ans) venu remplacer un passager absent…

Et entre le début et la fin? Hum et bien… il faut tout avouer… le vendredi soir… un vent de folie est passé sur la paddock, Carole et sa tondeuse se sont mises en action et ne se sont arrêtées que très tard… trop tard, beaucoup trop tard pour certains.

Remarque… il y en a qui avaient pris les devants contre les attaques à la tondeuse…

Mais tout a été remis en ordre pour affronter le dur monde du travail mardi matin…

Allez un peu de sérieux on est quand même venu pour des courses…

Le fait est qu’il faut constater que les tondus se sont très bien débrouillés…

Aux essais chrono:

Gregory Cornu & Franck Dubrissay prennent la pôle … leur 2ème course en side même si ce sont de vieux briscards de la piste.

Puis Philippe Loreille & Pascal Lafon : deuxième sortie du side F1 de Philippe… après des essais libres difficiles, le réglage du side a entièrement été repris et les voila en 2ème place : heureux.. et un peu surpris

3ème place pour Marc et Cédric Laplace… no comment comme d’hab en tête..

4ème place pour Charly Gaillard et Paola Lavarino qui ont commencé les courses cette année à Ledenon.

C’est ça PROMO… les jeunes devant.Très belles course avec des bagarres à tous les niveaux sur un plateau assez homogène.

Gregory et Charly se bagarreront et finiront en tête juste une petite perturbation en course 2 : Leandro & Rosa ayant chaussés des pneus neufs finiront en tête avec 9 secondes d’avance.

Eric Beneteau & Erika Veniant venus faire un entrainement de reprise après trois ans d’arrêt du FSBK, bouchonneront à 3 dans le laguna secca lors de la course 1, un petit peu de poly et c’est reparti mais la tringlerie de sélecteur avait un peu pâti de la rencontre : ils devront s’arrêter au bout de 4 tours de la course 2. Bien dépités pour une reprise ils pensaient faire mieux.

Autre fait marquant des courses : Jean Patrick en panne au 1er tour de la course 2… visiblement pas apprécié de Coraline… c’est pas faute de s’être mis sous la protection de notre partenaire : La Mutuelle des Motards.

Les résultats du trophée après les courses de PAU ARNOS

Résultat du week end (cumul des deux courses): Loreille & Lafon, Laplace & Laplace, Rigo & Moreau

Résultat du week end (cumul des deux courses): Cornu & Dubrissay, Gaillard & Lavarino, Michon & Legros.

Un grand merci à toute l’équipe des officiels et à tous les commissaires de piste qui ont du souffrir un petit coup de la chaleur…

Et puis en conclusion, un dernier coup de chapeau à Bernard Teule, fondateur du circuit… et hyper actif sur son devenir… voir l’encart ci-dessous et les liens permettant d’avoir des informations sur cette avancé technologique formidable…

https://www.facebook.com/circuit.pau.arnos.page.officielle/posts/740672802773157

https://www.facebook.com/circuit.pau.arnos.page.officielle/posts/737200409787063

https://www.facebook.com/circuit.pau.arnos.page.officielle/posts/741356849371419

29 & 30 Avril 2017 Croix en Ternois : Temps idéal mais les mécaniques souffrent…


odile

Photos de Fanfan et tagadavodka

La réputation de Croix en Ternois (pluie et froid) est une nouvelle fois contestée : soleil plus léger que l’an dernier mais temps sec à en faire pleurer les vendeurs de pneus pluie.

Organisation très conviviale (remerciement à Dany et Fernand Dieudonné et toute l’équipe de course) et ambiance bien particulière : Pour chaque catégorie, trois courses avec une répartition en deux manches pour les Classic dont le nombre dépasse largement la capacité autorisée en course. C’est donc 9 départs de course que les spectateurs venus nombreux ont pu apprécier..

42 sides en piste, suite à la course au Paul Ricard, 5 sides immobilisés pour  »avarie grave » étaient absents. Il est clair que pour un side ancien, 15 jours est insuffisant entre les courses… C’est encore un coup des élections qui ont fixées la course entre les deux tours… vivement 2018.En Classic, Cool le tour de chauffe…En Open 2, après la magnifique victoire de Morgan Chustrac et Anthony Vias au Paul Ricard, tout le monde les attendait sur ce tracé plus court et plus technique… Très bonne qualif derrière Franck Bajus & son fils Bastien Herman et puis au fil des courses le moteur donne des signes de faiblesse jusqu’à casser (mais pas une goutte d’huile sur la piste) à 5 tours de la fin en course 3…En OPEN 1 Marc & Cédric Laplace bagarreront avec Gilles Berry & Mikel Vega pour prendre à tour de rôle la 1ère place au fil des trois courses.Coté Classic 2, ici Michel Dormal & Philippe Szendroï en lutte avec Patrick Geffrey & Max Vasseur.Arrêt de ce dernier sur ennui mécanique laissant Michel & Philippe inatteignables… (Dominique et Benoît Lacour absents).Classic 1 : Ici en pleine démonstration de suprématie : Jean Claude Martineau & Jean Marie Denis ne termineront pas la 1ere course et galèreront avec leur freins..

 Les rois de la mécanique : Pour ce week-end, il est difficile d’attribuer le prix tant cela a  »mécaniqué » dans tous les coins du paddock.Nous pensons toute fois que la palme revient soit à Stéphane Decourtray et Steeven Pince (Voir encadré en bas d’article) soit à Xavier Aurin. De retour du Paul Ricard en panne (amorce de serrage) : démontage, réparations et remontage. Trois jours après confirmation de la participation à la course de Croix en Ternois. Essais qualif  »normaux » puis course 1 : arrêt au bout de 2 tours pour fuite au joint d’embase. Démontage en début de soirée (mince! mince! on loupe l’apéro des sidecaristes mais la course c’est la course). La pochette du dossier de Jury de Jean Claude finira en joint d’embase, jusqu’à là tout est normal, mais à bien y regarder… et il y avait des yeux experts… Qu’est ce que c’est les marques de matage sur le piston? Et bien c’est simple, la chemise est fixée par des BTR et une de ces BTR est trop longue et a déformé la chemise qui frotte maintenant sur le piston… CQFD, voila le pourquoi de la panne du Paul Ricard… Après avoir remis une BTR adaptée, avoir cassé (par inadvertance) le segment de feu, remis tout cela dans les cylindres et avoir tout refermé, le Triumph a fini le week-end en beauté. Julie, la nouvelle passagère de Xavier ne sera pas montée jusqu’à Croix pour rien.

Les podiums du week-end :Une joie qui fait plaisir à voir : Sur la 3ème marche, une grande première pour : Pierre Wozny & Yann Mathieu les cadors de la glissss et Patrick Thomas (après des décennies d’absence sur les courses de side-car), accompagné de Remi Bachimont qui débute avec brio, 2eme course et les voila déjà sur le podium… il faut dire que Remi est un grand habitué : Champion VMA vintage 2016.Pour JB.Michon qui roulait avec Julien Bajus (ancien pass du FSBK) c’est le 1er trophée reçu depuis 17 ans…On notera Mikel Vega assis en bleu et blanc sur la deuxième marche… Il fait bien de reprendre ses forces : 1500 km l’attendent pour rentrer en Espagne.

Franck Bajus & Bastien Herman finiront la course 3 grâce à la pente et avec 3 tours de retard. Morgan et Anthony ne finiront pas (voir photo) : Clément Carré & Yvon Quesne en profitent pour monter sur la 1ere marche… bizarrement cela les motive, ils ne parlent plus que de la prochaine bagarre.

Résultat : Le championnat et les résultats du week-end (cumul des trois courses) donnent le même classement.

Les rois de la mécanique (bis)

Super Alex

14 et 15 avril 2017 sur le Paul Ricard : Comme l’an dernier, en Open les jeunes arrivent et raflent les places…


odile

Photos de Fanfan (sauf mentions spécifiques)

La saison 2017 du Racing Side-Car Mania est lancée au Paul Ricard (Var) sous un soleil qui fait oublier l’hiver ! Très belle organisation du Sunday Ride Classic que nous remercions vivement, ainsi que tous nos partenaires.

Un week-end qui commence avec un beau lot de difficultés et en définitif la passion reprend ses droits…

Deux singes de dépannage trouvés 8 jours avant, singe de rattrapage dégotté le mercredi matin, dernière licence le jeudi… nous pensions les tracas terminés lorsque Gérard et Fanfan Mercier cassent la boite de vitesse du fourgon à Nîmes… petit moment de déception et puis, à la surprise générale, les voila qui arrivent triomphants, la remorque plus grosse que le taxi avec le carénage du F2 fixé sur le toit… Ils seront quittes en dormant dans la remorque et en profitant des copains en particulier pour l’outillage (Gégé aime bien « son » matos…) mais la solidarité en side-car, on connait.

Deuxième étape de galère, 3 side-cars Classic ne passeront pas l’étape des essais libres laissant leurs places aux surnuméraires ravis de l’occasion et 6 ne finiront pas une course…. Coté Open, c’est mieux : un non partant et un seul ne finira pas les courses même si plusieurs ont du changer de moteur entre les deux courses (Clément pour boite de vitesse et Marcus* pour étanchéité).

On pensait le grand « carénage d’hiver » terminé… et bien non… et cela compromet pour certains la prochaine course à Croix en Ternois… C’est ça le réchauffement de la planète, en début d’hiver « coolos », on ne pense plus que le temps passe.

* Marcus s’est juré de ne plus se laisser « phagocyter » et de conserver du temps pour « préparer » son side comme il aime le faire… non mais quoi, il y a des priorités…

Mais les bonnes nouvelles c’est que les jeunes sont là et ça va bien…

L’an dernier, c’est Paul Léglise et Sébastien Arifon qui menaient la danse.. les problèmes mécaniques les avaient obligés à partir de la dernière place mais à la fin du 1er tour, ils bagarraient déjà pour la 1ere place.

Cette année, Paul et Sébastien ont démarré au Mans le Championnat De France SuperBike.

Le Paul Ricard, c’était la 1ere course pour :

Et la course :

En Open 2 donc, Chustrac/Vias ont bagarré pour la 1ere place avec Franck Bajus qui repart pour une année avec son fils Bastien.

Course 1 : la 3e place a été pour Gérard et Françoise Mercier, pas plus stressés que cela de vivre dans leur remorque…

En Open 1 je te repasse devant tu me repasses devant… Marcus 1 & Gilles 2 puis Gilles1 & Marcus 2

Pour Mikel Vega venu d’Espagne, cette première place avec Gilles Berry est une belle satisfaction (on notera la touche très paternelle de Gilles)

Les Classic, avec 32 sides au départ, finiront 29 en course … et là on a l’impression de se retrouver deux ans en arrière… Michel Dormal avec Philippe Szendroï caracolent en tête sans être importunés.

Michel est un peu déçu car lors des essais à Lurcy, le Honda de Jean Claude Martineau & Jean Marie Denis semblait largement tenir la cadence dans la ligne droite… Dominique & Benoit Lacour, eux, n’ont pas pu être de la fête : un week-end : deux moteurs… ils n’ont pas fini une course et la prochaine à Croix est compromise… et oui ça arrive même aux meilleurs.

Résultat du championnat

Résultat du week-end (cumul des deux courses (total Nbr de tour / Temps)

Racing side-car promo (RSCP) : douche écossaise à Lédenon


odile

Petit frère du RSCM, le RSCP (P comme PROMO) vient de repartir pour sa deuxième saison. 1ere étape Lédenon (Gard) les 1er et 2 Avril.

Cette  première course de la saison est très représentative de ce que nous attendons d’une course Promotion :

- 2 jeunes équipages pour qui c’est la 1ère course (Pierre Paqueriaud & Julien Labarge et Charly Gaillard & Paola Lavarino, voir encadré)

- 2 équipages Promo avec des passagers dont c’est la 1ère course (Joaquim Fenoy avec Gille Berry, et Diana Rauch la célèbre photographe avec Erwan Garo)

- 2 équipages en tête du FSBK avec des passagères novices (Emmanuelle Clément avec Sébastien Delannoy et Laetitia Bœuf avec Claude Vinet, voir encadré)

- 2 pilotes ont changé de side et passent en injection (Philippe Loreille apprivoise son nouveau F1, Christophe Lancelle apprécie son F2 venu d’Angleterre)

- 2 équipages + 1 passager espagnols (les maintenant célèbres Leandro Rey & Rosa Orta, Josep Pla & Mikel Vega + Joaquim Fenoy avec Gille Berry)… et il en arrive encore

- 2 équipages font leur retour cette année (Robert & Vincent Poret et J.Patrick Soulet & Coraline Galerne).

La Promotion c’est aussi le support, le partage de connaissance. Pour cela Mike Capon (Shock Factory – fabricants d’amortisseurs) et Sam Gache (SGR, fabriquant de side) étaient présents et appréciés par les débutants… et moins débutants.

Tous nos partenaires, ceux qui nous permettent de faire ces courses étaient bien sûr du voyage. Gérard Delio de Photopress, depuis toujours sur toutes les courses de FSBK, nous a fourni les photos sur piste.

Au total, 21 side-cars qui seront à tous les départs. Une belle famille qui était heureuse de se retrouver.

Dans un autre domaine, Promotion encore : plus d’un side sur deux avec une femme à bord (à bord, j’entends d’ici le marin…).

Niveau d’initiation renforcé par les variations de climat tout au long du week-end. Essais libres sous un soleil quasi estival, essais chrono du samedi sous un déluge, course 1 dimanche matin sur le mouillé, et sec dimanche après-midi.

En synthèse : objectif tenu pour cette première du Promo !

Les résultats du trophée RSCP

Beau départ sur le sec, Charly & Paola et Pierre & Julien (166) au milieu des FSBK !

Lédenon n’aime pas Marcus, ici en bout de pit lane : départ retardé… La suite ne sera pas plus « intéressante ».

Le side du Marin… vous voyez bien la jauge de la ligne de flottaison.

Bertrand et Denis… Oui c’était bien ce qu’ils ont vécu samedi matin…

Très bonne course pour Pierre et Julien… va falloir suivre cet équipage.

Cette année, Gilles Berry roulera avec Mikel (à gauche) en RSCM et avec Joachim en RSCP.

On démonte et on nettoie et on règle… dans la famille du Dave.

Les championnats side-cars en France… Où en est-on en 2017 ?


odile

Evolution très positive des championnats side-cars…

Pour compléter le Championnat de France Side-car Superbike (FSBK) :

- 2 championnats de side-cars anciens : CLASSIC qui a atteint un très bon niveau de maturité en 2016 et OPEN créé en 2012

- Le Trophée PROMO, créé en 2016 correspond bien à l’attente des coureurs.

Les OPEN et PROMO sont en pleine évolution avec des machines de plus en plus performantes, tirant les équipages de OPEN vers PROMO puis vers FSBK… alors qu’une nouvelle génération de pilote arrive avec des machines plus anciennes mais restaurées avec soin.

Très belle réussite de ces championnats en 2016 !

Un calendrier bien équilibré qui offrait aux side-cars anciens de pouvoir courir au Mans : grande première très appréciée.

- CLASSIC : 114 % de participation (les 6 courses étaient pleines au 15 janvier). Pour satisfaire le maximum d’équipages, les courses sur les petits circuits (Croix, Carole et Haute Saintonge) ont été doublées…

- OPEN : 96 % de participation

- PROMO : 93 % de participation

- FSBK : 90 % de participation, avec 2 points délicats récurrents : Lédenon (pendant le Tourist Trophy) et Albi (dernière course de la saison).

- Clôture de l’année dans le Poitou pour la remise des Prix RSCM & RSCP. Pour cette belle fête, 125 sidecaristes, « en tenue de soirée » s’il vous plaît.

Et comment se présente 2017 ?

D’abord un calendrier incluant deux nouveaux circuits : Alès et Nogaro et surtout le retour des sides au Val de Vienne pour la finale en Octobre : 3 séries (CLASSIC, OPEN & PROMO) soit 81 side-cars si les séries sont bien pleines et elles promettent de l’être. Du jamais vu en France depuis bien longtemps…

2017 c’est un début de saison avec la 10e Side-car party : manifestation unique en France avec 120 side-cars.

Maintenant traditionnelle, la Side-car party est le démarrage des festivités avec rodage et essais pour clore les longues heures de révisions hivernales. La Side-car party, c’est surtout le lieu où nos champions de tous championnats, y compris Rallye routier, ont à cœur de transmettre leurs connaissances à ceux qui démarrent ou ont besoin de se perfectionner. Cette année, ont été reconduits les parrainages d’équipages, les transferts de connaissances à des singes dit « isolés » car venus « sans équipage » pour tester leurs aptitudes. Pour cette transmission, que des champions : tout d’abord en F2, deux championnes de France qui ont participé au Tourist Trophy : Frédérique Poux et Mélanie Farnier, en Classic, deux champions aussi : Philippe Szendroï depuis l’origine sur cette activité lancée en 2014 et Julien Fauchez : dans notre sport exigeant, il est impératif de laisser la parole aux meilleurs. Estelle Leblond, pilote de Mélanie, était bien présente parmi ceux qui ont roulé pour les parrainages de débutants et les 4 sessions de roulage des singes isolés.

Pas de chance… la série rouge (les débutants) n’ont pas impressionné la pellicule…

En terme d’organisation, le PROMOSIDE est constitué d’une dizaine de sidecaristes de tous championnats qui se concertent pour les décisions importantes (dernière réunion lors de la Side-car party le 11 Mars 2017).

Sur le terrain, l’équipe de sidecaristes RSCM/RSCP fait vivre ces courses (administration, collège et contrôle technique, participation au jury, commentaires sportifs, contacts avec les partenaires et la presse, organisation des festivités etc…).

Les prévisions pour 2017 :

Pour les CLASSICS ce n’est plus une prévision : les grilles étaient toutes pleines au 15 janvier… et il en arrive encore… Voilà un beau casse-tête pour PROMOSIDE : comment assurer 2018 ?

OPEN : petit retard de remplissage par rapport à la même date en 2016. Cette catégorie voit d’un côté des « bouillants » évoluer vers les PROMO et de belles machines anciennes se préparer avec une mise au point longue et soignée… mais avec un timing pas toujours maitrisé…

PROMO : taux de remplissage identique à celui de 2016 à la même date

FSBK : démarrage de la saison au MANS : c’était ce week-end 25 & 26 mars…

Le FSBK continue sa vie : plusieurs équipages momentanément arrêtés (incendie, accident, contraintes familiales…) sont compensés par le retour ou l’arrivée de nouveaux équipages. Les sides RSCP devraient jouer leur rôle de « complément de grille » sur quelques courses en attendant d’avoir acquis la maitrise pour devenir FSBK à part entière… c’est que, se qualifier dans ce championnat de France qui est de très bon niveau, ce n’est pas facile…

En conclusion, le sidecar français progresse rapidement. Les très gros progrès fait sur la propreté et la fiabilité des attelages ont fini de convaincre les circuits que les sidecaristes étaient « fréquentables », de plus la qualité du spectacle et la rigueur de l’organisation affermissent les liens avec les organisateurs.

- La clôture de l’année 2017 : le 9 décembre, remise des prix pour les 4 championnats : le FSBK rejoindra cette belle fête du side-car français.

Rappel des caractéristiques des 4 championnats :

 Mieux connaitre les courses :

Pour ceux qui ne savent pas : une course est initialisée et gérée par un organisateur (associé à un moto-club) et non par les circuits (même si pour certains, moto-club et circuit sont confondus comme à Pau, Lédenon…).

Le circuit fournit une prestation (piste, paddock, médical…) pour un prix donné.

L’organisateur fait les démarches administratives vis-à-vis de la FFM et en préfecture. Il prend les assurance (RCO : RC organisateurs).

Il fait toute la communication et rempli les grilles en prenant les inscriptions lui-même. Il peut décider (ou avoir besoin) de sous-traiter des créneaux horaires (c’est comme cela que La Main Au Panier obtient des créneaux pour les courses RSCM & RSCP).

Si le circuit ne le prévoit pas dans sa prestation, il assure la mise en place des commissaires techniques et des commissaires de piste puis en assure la logistique.

Enfin il apporte son support aux officiels FFM : la direction de course et le jury en assurant en particulier les réunions de jury à laquelle assiste un représentant du circuit, du moto club, du contrôle technique et d’un représentant de chaque participant (ceux qui louent les créneaux horaires).

Un grand merci aux organisateurs qui prennent tous les risques financiers et assurent le très gros travail d’organisation de ces courses pour permettre le partage de notre et de votre passion

Dernière course RSCM RSCP à Carole : Plus de sides que de motos


odile

Carole : Finale 2016 des championnats side-cars RSCM Classic et RSCP : plus de sides que de solos.

Circuit de Carole : 8 & 9 Octobre 2016… manifestation bien supportée par nos partenaires, à la fois dans le paddock et sur la piste.

Copyright Fanfan- Circuit Carole

Copyright LMAP – Le paddock s’installe

Copyright Eric Krajka recadré LMAP – Nos pilotes roulent avec nos partenaires

Cerise sur le gâteau, de l’inattendu pour la saison : un soleil bien présent tout le week-end pour faire oublier les nuits un peu fraiches.

Très belle organisation Motors Events… Marc Mothré, sa fille Julie et toute leur équipe se mettent en quatre pour le bien être des coureurs : un vrai plaisir.

Copyright Fanfan-Rico Motors Events organisation

Commentaires très appréciés du speaker belge Thierry Rose. Dommage que notre Tartine n’ai pas été avec lui pour ajouter ses grains de sel pertinents et drolatiques sur les équipages, le mélange aurait été détonnant.

Voici Thierry avec Pascal Maurice.

Photo Pascal Maurice – Lui même avec Thierry Rose

Pascal avec Alex Planchon a officié comme contrôleur technique tout le week-end… Un grand merci à eux deux pour leur exigence et leur gentillesse…

Merci à Fifi et Viviane qui ont donné un sacré coup de patte à l’administratif.

Le gratin du side-car était là, en commençant bien sûr par Charles Krajka : discussions bien étayées entre sidecaristes.

Copyright Eric Krajka – Les bons conseils de Charles

Beaucoup d’anciens pilotes qui ne rêvent que de retrouver les sensations des châssis Classic… On ne dira pas les noms pour les laisser préparer dans le calme mais je pense que l’an prochain ou au maximum dans deux ans, beaucoup se joindront à nous.

Manifestation royale pour le temps de roulage… presque trop pour une fin de saison et beaucoup y ont laissé des plumes (des plumes métalliques évidement… mais on en reparlera plus tard) : 2 essais libres, 2 essais chrono, et deux courses dimanches.

La danse a commencé avec les PROMO, cette catégorie entre les sides anciens et les sides FSBK.est destinée à initier ces  »oubliés » pour les conduire naturellement vers le FSBK. Population venant de tous azimuts , aussi bien géographiquement parlant qu’au niveau de l’expérience : Championnat de la Montagne et de Bretagne, sides trop lents pour le FSBK, sides avec des moteurs trop récents pour courir avec les sides anciens (RSCM OPEN) et bien sur quelques uns de ces sides OPEN qui ne laisseront jamais passer une occasion d’en découdre sur la piste.

Généralement, complément de grille par des sides du FSKB (Super Bike : le championnat de France side-car) les FSBK ont à cœur d’accompagner le mouvement pour renforcer la discipline… il faut dire aussi que le moment est convivial et chaleureux.

Le décor étant posé, les essais chronos sont sans surprises : Pôle position pour Remy Guignard & Fred Poux, encore tout surexcités et tout ébahis de leur double podium comme vice champion du monde F2 à Assen et Donnington… La grande classe.

Ils sont suivis par un équipage qui roule en FSBK mais pas assez souvent pour être  »Non Classé » (voir le règlement RSCP) et qui fait le championnat de Belgique : Nicolas & Philippe Carré… Des grands habitués de Carole : c’est leur jardin d’hiver.

Problème pour trois équipages : Pascal Bertrand & Denis Bataillé rendront leur transpondeur avant les essais chrono ! Marc & Cédric Laplace réussissent à repartir juste pour les essais chronos 2, Mel Delamarre et Johann Gilard, venus de Bretagne ne feront pas les essais chrono 2 mais tous les équipages, hormis Pascal & Denis, repartent en course.

Copyright Eric Krajka – Belle lumière

Copyright Eric Krajka – Sortie du jet de singe

Copyright Eric Krajka -RSCM et RSCP bravo les fidèles

La surprise en course viendra de nos champions du monde :

Copyright Eric Krajka – Un petit handicap pour les Champions

Copyright Eric Krajka – Ca jardine ça jardine

et oui cela arrive à tout le monde

Claude Montagnier, le français qui a participé au plus grand nombre de Tourist Trophy, et son passager Ronnie ont eu quelques problèmes avec leurs freins, dommage…ils ne repartiront pas en course 2

La course deux s’arrêtera sur drapeau rouge au 12éme tour : sortie et retournement des Legrain père et fils.

Copyright Fanfan-Rico La dernière ligne droite

Pour finir un beau podium:

Copyright Fanfan – Podium Promo

Vous y voyez, en bas à gauche, un 2eme équipage habitué du championnat belge et qui participait pour la 1ere fois au RSCP : Hervé Chenu et François Duhem… Bravo à eux

Avant de passer aux CLASSIC, je voudrais juste vous raconter une petite histoire… En fin d’essai libre Marcus rentre avec ‘’un peu… Presque beaucoup, voir beaucoup et même beaucoup trop ‘’ de fuite d’huile. Il est midi.

Copyright LMAP ça commence comme cela

Il colmate et attend les essais chrono 2 pour laisser le maximum de temps à la colle pour sécher… Chrono acceptable qui le placera en 9eme place… mais coté moteur toujours les mêmes symptômes gluants et graisseux : il est 18h40… et là, malgré l’apéro des sidecaristes qui s’installe à un mètre de lui, Marcus stoïque (moi tout seul) continue sa réparation

(20h30)

Copyright LMAP – MARCUS 1

(21h15)

Copyright LMAP – MARCUS 2

pour finir vers 22h

Copyright LMAP – MARCUS 3

Tout est colmaté, Marcus est couché, reste juste la roue à remonter demain… Les sidecaristes peuvent finir leur apéro tranquille…

Ceci dit… le colmatage tiendra la course 1 et 5 tours de la course 2… Du coup Marcus à regardé la fin de course en solitaire…

Copyright Fanfan- Marcus fin

N’est ce pas lui que nous voyons dépité à la remise des trophées ???….

Copyright Fanfan – Marcus n’a pas l’habitude

NON c’est une blague, pour ceux qui ne le connaissent pas, Marcus est toujours en train de rire… La photographe paparazzi a guetté les moments ‘’improbables’’ pour raconter une histoire… on en a profité.

Coté CLASSIC c’est beaucoup plus compliqué. D’abord, le nombre de sides engagés étant bien supérieur à la capacité en piste, les sides ont été répartis en deux manches. Pour chaque course c’est les chronos du coup d’avant qui fixent les grilles, cela met une agitation sur le paddock pour savoir qui roule quand qui est très drôle à voir de l’extérieur…

Donc les Classic : ça casse et ça re-casse. La fin de saison est difficile pour ces machines exigeantes et fortement sollicitées, 6eme course de ‘année et la dernière il y a juste 15 jours… c’est un peu short…

Georges enfin de retour avec son 500cc 2 temps YAM (comme dans le temps) ne dépassera pas les essais chronos, mais rien à voir avec la fiabilité du moteur… il a perdu son pignon… et l’écrou spécifique (pas spécifique bien sur) qui va avec. Dommage mais au moins on le reverra à la prochaine course.

Copyright Eric Krajka – side-car 2 Temps, malheureusement bien rare

Copyright LMAP – Fin de saison pour la mécanique

Les nouveaux : Olivier Villette et Sylvain Roussay n’ont pas réussi à régler la carburation et ne partiront pas en course non plus.

1ere course non finie et abandons pour Pascal Cloups & Pierre Pla (problème électrique) et pour Dominique et Evelyne Bossard (allumage… un des aimants s’est fait la malle..). Panne grave (melting pot de soupapes) pour l’équipage PIETU.

Pierre Wozny & Yann Mathieu attendant un goujon cylindre /culasse venu du nord (pas anglais bien sur pour le Triumph Weslake) ne feront pas la 1ere course et se déchaineront dans la seconde. Festival de glisse jusqu’à ce que mort s’en suive… Éclatement du carter

La deuxième course : Bagarres acharnées et frisons assurés, que du bonheur:

Copyright Fanfan -  Peloton de Classic

Copyright Fanfan- Classics à l’attaque

Copyright Fanfan- Et c’est qui juste derrière

La grande nouvelle, Xavier Aurin ici avec William Wattebled qui a remplacé le pass en dernière minute ont enfin réussi a marquer des points dans les deux courses… Le Nourisch est enfin dans une période de fiabilisation évidente. Gare à eux l‘an prochain, il vient de finir son pain noir et Xavier nous prévoit une préparation d’enfer..

Bien évidement cela se termine par le podium du week-end…

Copyright Fanfan – Podium CLASSIC

Podium sans grande surprise pour ces sides Classic.. On notera une très forte progression de l’équipage Hervé Laur et Marie Laure Ferrieux sur leur magnifique Kirby V-Twin Vincent Godet.

Vous y voyez trois invités: Kristen actif auprès de tous les équipages en panne du paddock, et les doubles vices champions du mondial F2 mis à l’honneur par La Main Au Panier.

La saison est terminée sur la piste, reste la grandiose remise des Trophées. Nous étions 100 l’an dernier, nous attendons 200 participants pour cette grande fête.

Et puis les sides vont rentrer en ‘’grand carénage’’ d’hiver… on démonte, on contrôle, on répare, on prépare, on astique, on essaie… Les sides seront prêts pour la première course de 2017 : la Sunday Ride Classic en Avril au mythique PAUL RICARD

Encore merci à Motors Events qui a assuré cette manifestation contre vents et marées… Pas si simple à priori…

Merci à Fanfan, Eric Krajka, Esprit-Racing et Mickaël Delarue pour leurs photos…

Voir les sites FB des 3 derniers ainsi que les FB de Thierry Rose et Pascal Maurice qui nous fait des gags…

Et oui c’est simple d’être heureux…

Résultat du week-end

PROMO 1 :

1er : Julien Dupin & Mandy Hoffmann

2eme : Hervé Chenu & François Duhem

3éme : Claude Berry & Christophe Pouillot

PROMO 2

1er : Nicolas & Philippe Carré

2éme : Dominique & Jérémie Joly

3éme : David & Céline Descours

CLASSIC 1

1er : Michel Dormal & Philippe Szendroï

2éme : Benjamin & Francis Leboeuf

3éme : Christian Durand & Jérome Satragno

CLASSIC 2

1er : Dominique & Benoit Lacour

2éme : Patrick Le Dantec & Linda Bourges

3éme : Hervé Laur & Marie Laure Ferrieu

Et résultat du Championnat

CLASSIC 1

1er : Jean Claude Martineau & Jean Marie Denis

2éme : Benjamin & Francis Leboeuf

3éme : Christian Durand & Jérôme Satragno

CLASSIC 2

1er : Dominique & Benoit Lacour

2éme : Patrick Le Dantec & Linda Bourges

3éme : Jean Claude Bigot & Paul Davoust

PROMO 1 :

1er : Marc & Cédric Laplace

2eme : Julien Dupin & Mandy Hoffmann

3éme : Dieudonné Rigo et Sylvia Moreau

PROMO 2

1er : David & Céline Descours

2eme : Dominique & Jérémie Joly

3éme : Georges Ligabue & Frédérick Poussier

Et pour mémoire, suite à la finale en Haute Saintonge :

OPEN 1

1er : David Raffier & Joachim Ferreira

2éme : Marc & Cédric Laplace

3éme : Marc Reulet & Richard Thorre

OPEN 2

1er : Franck Bajus & Eric Rouhault

2éme : Paul Léglise & Sébastien Arifon

3éme : Gérard & Françoise Mercier

Les Sides anciens sont victimes de leur succès… Courses Classic et Open en Haute Saintonge


odile

Haute Saintonge les 24 & 25 Septembre 2016 dans le cadre du Trophée Prout Mono organisé avec rigueur et simplicité par le Ducati Club de France. Soleil tout le week-end, température idéale pour les moteurs (d’abord) et les hommes (au sens large bien sur… pas au sens ou le masculin l’emporte sur le féminin…).

Copyright DCF Trophée Prout Mono

Nos partenaires toujours en support

Copyright LMAP Bon week end avec nos partenaires

Alors VICTIIME DE QUOI me direz vous… et bien 54 sides sur le paddock  »dit Paddock side » de la Haute Saintonge, cela fait du monde, il a fallut retrouver des trous de souris pour dégager la place des  »Trucks » qui n’arrivaient que vendredi soir.. le tout dans la bonne humeur et la compréhension… Vous dites? : une atmosphère de sidecariste… et bien c’est tout à fait cela…

Copyright LMAP Le Paddock bien tassé bien rangé

La Manifestation : 5éme course de la saison. La finale pour les Open, les Classic finiront la saison à Carole les 8 & 9 Octobre.

Dès janvier, engouement coté Classic : toutes les courses ont des listes d’attente. La décision a donc été de doubler les courses Classic sur les 3 circuits de plus faible capacité : Croix, Haute Saintonge et Carole.

La répartition sur les deux courses se fait pas le temps chrono. Cette solution sécurise les plus lents (ou les plus rapides allez savoir) et permet à notre ami Carlos Cucarella d’apprécier une chose qui ne lui était jamais arrivée : Être en Pole de course.. Génial le side.

Le Week end : Gros gros week-end de mécanique, c’est la fin de saison et les mécaniques ont souffert. Notre contrôleur Technique Laurent Lioret a eu du travail car, pour ceux qui ne savent pas, pour repartir en course, tout doit être re-contrôler de prés.

Le week-end commencera par un changement de moteur chez les Léglise (grande habitude dans cette famille où ne pas mettre les mains dans le cambouis les laisse dans un état de manque grave).

Après les essais chrono. :

- Soudure pour Marcus (un pro de la soudure) et là encore du lourd : le bras oscillant avant, ressoudé pour que Stéphane Decourtray et Steve Lardinois puissent repartir en course pour le week-end…

Poly (et là c’est aussi des pro!) chez Alexandre Benigno et Jean Philippe Bouchard… pendant que Michel Dufaur et Noël Lambert avec qui l’accrochage avait eu lieu, pansaient leurs plaies (superficielles heureusement).

Copyright LMAP les blessés du week-end (à gauche Durex, à droite Urgo)

Mécanique aussi pour Pierre Carré et Félix Dupuis : Embrayage.

Sur ce circuit où la ligne de démarrage est en côte l’embrayage se doit d’être au TOP.

Copyright LMAP les sides c’est toujours et toujours la mécanique

Et puis Dominique et Evelyne Bossard qui finiront la course 2 avec le châssis coupé sous la colonne de direction (tout est réparé et ils seront à Carole). Un moteur en course 2 pour Jean Claude Bigot qui roulait avec Vincent Lecou. Carlos Cucarrela et William Wattebled ont eu de la chance, l’éclatement de leur disque de frein avant a détruit l’étrier de frein, la jante et crevé le pneu… mais pas de blessés, c’est le principal… par contre nous ne les reverrons malheureusement pas à Carole.

Par correction, nous ne parlerons même pas du Nourish de Xavier Aurin et David. Chaminade… NON NON NON Nous n’en parlerons pas… mais colère N’est ce pas Xavier…

Sinon les outils n’ont pas chômé… comme d’habitude d’ailleurs.

Et la course…

Classic : 24 partants, 6 désistements avant la course et un désistement lors des essais libres… effet fin de saison oblige… aucun désistement de confort… des vrais sidecaristes.

Au scratch Dominique et Benoît Lacour… avec une bonne avance suivi de Michel Dormal et Philippe Szendroï (cette fois ils ne sont plus devant tout seul et c’est beaucoup plus drôle). Derrière Patrick Le Dantec et Linda Bourges.

Copyright LMAP premier départ

Copyright Michside 1ère course Classics en action

Le Kirby Vincent Godet (team Laur-Ferrieur N°8) en dernière ligne suite à un problème en course 1 passera la ligne d’arrivée le premier.

En Open

David Raffier et Joachim Ferreira finiront les deux courses premier… Franck Bajus accompagné pour cette course de Morgan Chustrac qui court aussi en Classic avec son père arrivent deuxième. Le bouillant Paul Léglise avec son passager Sébastien Arifon ont loupé de peu la victoire en course 2… petite virgule dans le dernier tour laissant passer les deux 1er et Clément Carré /Yvon Quesnes…

Copyright Michside Les Opens en action

Très belles course et que du bonheur

La prochaine à Carole les 8 & 9 Octobre 2016 : deux courses de Classic (30 sides) et une course de Promo… Venez nombreux, le soleil sera là..

Reste quelques place en Classic… si cela vous tente fait vite le 00 33(0)6 16 67 24 13

Remerciement au DCF et en particulier à Jéremy Paihou qui est devenu papa deux jours avant la course.

Remerciement aux officiels fédéraux, sans leur dévouement… pas de course.

Toujours le grand merci des sidecaristes aux commissaires de course.

Merci aux pom pom girls

Il faisait beau et le soleil n’était pas trop chaud mais ce n’est pas toujours comme cela.

Le dernier remerciement va à Christen qui a bien l’habitude d’aider tout le monde mais qui ce week-end a été mis a rude épreuve. L’énergie passée pour récupérer les feuilles de temps a quand même été du grand guignol.

Podium Open

Copyright F.Mercier les Open à la fête

Podium Classics

Copyright LMAP Le podium des classic

Classement du week-end (cumul des deux courses)

Open 1 : Raffier/ Ferreira puis Laplace/Laplace et Reulet/Gonnet

Open 2 : Bajus/Choustrac puis Carré/Quesnes et Leglise/Arifon

Classic 1 : Dormal/Szendroi puis Martineau/Denis et Durand/Satragno

Classic 2 : Lacour/Lacour puis Ledantec/Bourges et Bossard/Bossard

Classement au championnat Open:

Au final en Open sont donc couronnés

Open 1 Raffier / Ferreira suivis de Laplace / Laplace et Reulet / Thorre

Open 2 Bajus / Rouhault suivis de Leglise / Arifon et Mercier / Mercier‍‍

Initiation au side car de Grass Track le 03/11/2016 à Miramont (par Marcus)


odile

Salut les copains,

Il faut que je vous raconte un truc.

Le weekend du 3 septembre, avec une bande de potes, sidecaristes de vitesse, on est allé sur la piste de Miramont de Guyenne, pour essayer des sides de grass-track.

Celui qui a eu cette somptueuse idée, n’est autre que Patrice Doussaud dit « Papinou », contrôleur technique de la FFM et dont les deux fils sévissent dans cette discipline.

On s’est installé sur un paddock, à l’ombre, sous des chênes centenaires.

L’idéal pour passer un weekend détendu du gla – -

Il y avait là des drôles d’engins, penchés comme s’ils avaient croisé une pile de pneus à Ledenon.

Le soir, pour rester dans la tradition, on a fait un apéritif et invités ceux qui nous recevaient.

On a fait la connaissance d’une bande de joyeux lurons, avec leur DJ, monsieur « Toby » himself.

Pour être en forme le lendemain. Et ben, on s’est couchés tôt,

A deux heures trente ! Nickel ! ! !

Au petit déj, les premiers réveillés, sont dans les starting-blocks et semblent affutés comme des lames —— ébréchées !

Malgré le vent de folie qui soufflait cette nuit, le frigo correctement lesté, n’a pas bougé.

Le reste du paddock fait lentement surface.

Quand j’ai ouvert un œil et que j’ai vu tous ces camions blancs, j’ai cru que j’étais dans un camp de gitans.

Et quand j’ai ouvert le deuxième, cela c’est confirmé en voyant les têtes ! ! ! !

Journée d’essai sous un soleil de plomb.

Nous avions même des spectateurs pour assister à nos prestations en temps que singe ou pilote.

J ‘en vois qui rigolent, j’ai les noms ! ! !

Les participants, eux, étaient attentifs.Quelques consignes, bienvenues, données par les équipages qui avaient amenés leurs sides.On a amené les machines en pré grille.Maintenant, il faut y aller ! ! Je vous ai dis penché, pas Papinou ! Les sides ! ! ! !

La mise en route se fait à la poussette, comme la majorité des classics et quand ça démarre, si on n’a pas eu le temps de monter dans la « cagette »,

Ça se termine à plat ventre.

Classique ! !

La position est différente de leurs habitudes pour les singes. Donc ça roule gentiment. Bien que, avec Fanfan, ça a envoyé du bois tout de suite

Trois tours rapides, ça vous essore un singe.N’est ce pas Yvan ? Allez reprend ton souffle!A midi, le club qui nous recevait avait préparé un repas à vous envoyer directement faire la sieste.

L’après midi, au tour des pilotes, de prendre le guidon

Justement, hormis le guidon, qui peut rappeler certains de nos engins, il faut arriver à se plier pour s’installer dans le fond du châssis.

« Centre de gravité quand tu nous tiens et qu’il faut te descendre encore et encore ! ! ! »

Et qu’on est grand comme Yeyette,

Où gr… , comme Benji

Où gr.. , comme Oxford,

Eh ben on fait de son mieux pour se plier !

Cela à plutôt bien fonctionné, jusqu’à étonner les « grasseux » (il me semble que Papinou à utilisé ce terme) que personne ne soit sorti de la piste,

Car ces outils, penchés comme ils sont, on tendance à se jeter tout seul à gauche, au moindre faux mouvement du pilote où du passager.

Nous avons même eu droit à une démonstration de grass-track solo, par un jeune qui à mis du gros gaz.

Je voudrais remercier:

Papinou, d’avoir eu cette idée,

Jocelyne et les gens du club qui se sont pliés en quatre pour nous recevoir,

Florent, Xavier, Richard et Christophe, qui ont amené leurs sides et les ont prêtés, avec tous les risques que cela comporte.

Leurs moteurs marchent le diable, comme on a pu le constater, Mais sont fragiles comme du verre et vont en révision toutes les 7 courses.

Je pense que dans la journée, ils ont encaissés l’équivalent de 2 où 3 courses.

La bande de gitans

Qui ont joué le jeu.

Faits attention de ne pas casser de matériel,

Pris les repas préparés par le club,

Et participé à la cagnotte, qui a été très appréciée.

Il faut savoir que dans le grass-track, ils ont beaucoup de frais, location du circuit à l’année, frais de déplacement et primes aux pilotes.

Ils sont donc obligés d’organiser de nombreuses manifestations pour arriver péniblement à couvrir les frais.

Je remercie tous ceux qui se sont forcés à boire, chanter et danser pour animer les deux soirées.

Cela ne vous à pas forcé ? J’avais cru pourtant ! ! ! !

Je commence à préparer le retour.

Il aura lieu en fin d’année prochaine. On essayera de trouver une date à peu près à la même époque et vraisemblablement sur le circuit de La Châtre, dans le 36.

Ce sera dans le cadre d’un week-end de roulage où je devrais vous réserver quelques surprises.

« Toby », on essayera d’être à la hauteur pour le DJ

Et vous les sidecaristes de grass, on va tâcher de vous faire autant plaisir que vous l’avez fait pour nous .

Il n’y à plus qu’à attendre que les calendriers des courses soient figés et on pourra arrêter la date. en début d’année . Vous serez tous tenus au courant.

A bientôt pour de nouvelles aventures, les 23 et 24 septembre à Saintonge, pour la finale des Opens et l’avant dernière course des classics.

Rédigé par Marcus

Le Mans 23 et 24/07/2016 Une grande première pour les side-cars anciens


odile

Compte rendu rédigé par Christian Durand

Bien avant l’épreuve, les deux grilles RSCM Open et Classic étaient remplies et nous comptions mêmes des surnuméraires en attente.

Dès le jeudi les premiers concurrents arrivent, ils ont tous des étoiles dans les yeux.

Circuit mythique s’il en est, très peu de concurrents ont roulé ici et tous attendaient cela depuis plusieurs années. La météo sera clémente voir très chaude tout au long du week- end.

Vendredi, séances d’essais libres permettant de faire connaissance avec le tracé. Séance très écourtée en ce qui concerne les Classics, car le side des Bossard a pris feu. Malheureusement, ils ne pourront pas repartir : trop de dégâts.

Samedi essais chrono.

Classic : Geffray/Galerne se permettent de faire le meilleur tour d’entrée de jeu mais ils doivent s’arrêter : boite à reniflards pleine d’huile.

Open : Meilleur temps pour Raffier/Feirreira devant Leglise/Arifon qui n’ont fait qu’un seul tour chrono, Bajus partira en dernière ligne car en panne avant de pouvoir enregistrer un temps. Les Mercier en Open 2 ont le second temps et semblent avoir trouvé les bons réglages.

Course 1 Classic: 20 attelages passeront la ligne d’arrivée au bout des 9 tours de la course sur les 26 ayant pris le départ. Petite frayeur pour les Thebault qui calent à l’extinction des feux sur la ligne de départ. Les Lacour gagnent avec plus de 30’’ d’avance sur Le Dantec/Bourges suivis de Dormal/Szendroi (premier Classic 1). Parmi les malheureux n’ayant pas rallié l’arrivée : Geffray/Galerne (casse d’un culbuteur), Wozny/Guilliot (commande d’embrayage).

Dimanche

Open course 1: C’est la première course de la journée et ils bénéficient d’une température très agréable. Un drapeau rouge est sorti avant la fin du premier tour. Second départ, Leglise/Arifon restent scotchés sur la grille, embrayage cassé. Victoire de Raffier/Ferreira. A noter la remontée de Bajus/Rouhaud de la dernière ligne jusqu’à la 2ème place.

3 heures plus tard seconde course pour les Open et nouvelle victoire de Raffier/Ferreira, Leglise/Arifon qui ont tenus largement la tête dès le démarrage ont dû s’arrêter à 2 tours de la fin (huile dans la boite à air). Chalancon/Galerne affectés dans l’incident de la première course, ont pu repartir grâce à la solidarité des autres concurrents : ils ont été jusqu’à 6 à travailler sur le side pour lui permettre de repartir.

Classic course 2: C’est en fermeture de réunion que se présentent les Classic, et un drapeau rouge les forcera à un nouveau départ : 7 tours au lieu de 9 initialement. Dormal/Szendroi finissent en tête devant Le Dantec/Bourges et Bigot/Davoust. Les Lacour ont du stopper pour crevaison.

Remerciements unanimes à l’organisation irréprochable de ce grand circuit. Les temps d’attente ont été réduits au minimum que ce soit sur la grille de départ ou pour les interruptions.

Une mention spéciale pour les commissaires amicaux et professionnels, à chaque interruption de course l’eau offerte aux équipages a été très appréciée et, pour ceux qui se retrouvent dans les graviers, l’attention pour manier les sides en panne est du quasi jamais vu.

Pas moins de 8 intervenants pour remettre en état le side de Chalacon/Galerne pour la seconde course Open.

Un départ des Classics à l’entrée de la chicane Dunlop.

Little Paulo et Fredo vers une reconversion sur châssis classic…….

PODIUMS DU MANS (cumul des deux courses)

Classic 1

1er Dormal/Szendroï

2ème Martineau/Denis

3ème Durand/Satragno

Classic 2

1er Le Dantec/Bourges

2ème Bigot/Davoust

3ème Laur/Ferrieu

Open 1

1er Raffier/Ferreira

2ème Laplace/Laplace

3ème Reulet/Thorree

Open 2

1er Bajus/Rouhaud

2ème Mercier/Mercier

3ème Carre/Quesnes

CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT APRES LE MANS

Classic 1

1er Leboeuf/Leboeuf

2ème Martineau/Demis

3ème Decourtray/Lardinois

Classic 2

1er Lacour/Lacour

2ème Le Dantec/Bourges

3ème Bigot/Davoust

Open 1

1er Raffier/Ferreira

2ème Laplace/Laplace

3ème Reulet/Thorree

Open 2

1er Bajus/Rouhaud

2ème Leglise/Arifon

3ème Mercier/Mercier

Championnat RSCM et Trophée RSCP les 18&19 juin à Pau Arnos


odile

PLUS DE 60 SIDES A PAU-ARNOS : de toutes les couleurs

Le week-end du 18 – 19 juin 2016, le circuit de Pau Arnos accueillait la Coupe PROMOSPORT.

Dans le cadre de cette manifestation avaient lieu des courses de side-cars.

Pour la première et unique fois de l’année, trois catégories de side-car, dans deux championnats, étaient réunies.

- Le trophée RSCP (Racing Side Car Promo), ouvert à tous les side-cars  »sortie arrière », modernes et anciens (Les équipages ayant marqué des points en SBK, peuvent participer mais n’y marquent pas de points)

- Et le championnat RSCM (Racing Side Car Mania), side-cars anciens, avec deux catégories, Open et Classic.

C’est donc 63 équipages engagés au total. Du jamais vu, ou bien il y a très longtemps.

Le vendredi, le temps n’était pas de la partie pour les essais libres, avec des orages à répétition.

Malgré cela, la pré grille avait des allures de fêtes avec des décos de side qui annonçaient la couleur.

Copyright Quentin Jourdes

Copyright Quentin Jourdes

Copyright Quentin Jourdes

Les essais libres se dérouleront tranquillement sur une piste mouillée puis séchante, puis mouillée et ainsi de suite pendant tout le vendredi.

Les essais chronos du samedi, sur une piste séchante, avec un cruel choix de pneus à faire pour les Opens. Slicks où pluies? allaient déjà déterminer une hiérarchie dans les différentes catégories.

En RSCP Rémy Guignard et Philippe Le Bail faisaient parler la poudre, mais le tout jeune Clément Carré et l’ancien « Marcus » arrivaient à s’intercaler aux deuxième et quatrième places.

En RSCM Open, c’est la famille Laplace qui hérite de la pôle, en réalisant leur tour chrono avant la pluie. Ils sont suivis de Paul Léglise « Little Paulo » juste devant Franck Bajus qui se voit prendre ainsi la tête du championnat en Open 2 arrive alors David Raffier qui est en tête des Open 1.

En RSCM Classic, de retour aux affaires, c’est le couple Bossard qui prend la meilleure place sur Michel Dormal (ces deux grands compétiteurs étaient absents en début de saison). Suivent Lacour, Bigot, Le Dantec et une bande d’habitués des podiums.

Samedi après midi, première course RSCP

Certains sont prêts, enfin presque !

Copyright Quentin Jourdes

D’autres décontractés

Copyright Quentin Jourdes

Certains doivent surement parler stratégie de course ? ? ?

Copyright Quentin Jourdes

La piste encore humide et des choix de pneus différents, bouscule un peu la hiérarchie et c’est « Little Paulo » qui finit premier et gagne la catégorie Promo 2 devant Clément Carré, Philippe Le Bail, Jean Michel Olliger et Rémy Guignard. Les Laplace en finissant 6ème remportent la catégorie Promo 1 (et oui les Superbike ne sont pas classés).

Fini pour la journée et rendez vous à l’apéro du samedi soir (une institution chez les sidecaristes).

Comme les trois championnats étaient réunis, nous savions que cela allait être un peu le cirque. Et bien ce fut le cas ! ! !

Les équipages avaient préparé des numéros et c’est ainsi, que présentés par Tartine, notre speakerine officielle du championnat, nous avons pu assister à un numéro de mime, réalisé d’une façon magistrale.

Copyright Michside

Des numéros de dressage

Copyright Michside

Avec parfois des animaux extrêmement dangereux, tels ces ours, prêts à dévorer le dompteur

Copyright Michside

Après une vingtaine de numéros, tous impressionnants ou hilarants, le clou de la soirée, fut réalisé par Fanch, la journaliste officielle du TT, avec un numéro de danse acrobatique, sur une corde, posée à même le sol ! ! ! sous les yeux ébahis d’un tigre pilote de solex

Copyright Michside

Le tout devant un public nombreux, attentif et admiratif

Copyright Michside

La soirée, agrémentée d’un peu de rock’n’roll, se terminera à 22h, heure légale du circuit et surtout à la demande des jeunes de la coupe Yam qui avaient besoin de dormir.

C’est ainsi que j’envoyais tous les sidecaristes, dont la moyenne d’âge dépasse l’entendement, prendre une camomille et rejoindre leur dortoir.

Dimanche matin, retour aux affaires. les sidecaristes ouvrent le bal (heureusement, ils s’étaient couchés tôt ! ! )

Première course RSCM Classic, départ canon des Lacour, qui allument leur pneu dés le premier freinage,

Copyright Quentin Jourdes

Il va s’en suivre une bagarre mémorable avec Michel Dormal, un coup à toi, un coup à moi. Dormal finira par casser son moyeu de roue arrière. Fin des hostilités.

Copyright Quentin Jourdes

Lacour gagne par KO devant Bigot, Le Dantec et Dufaur

La famille Thébault, habituée des podiums doit abandonner, Le mécanicien, sans doute distrait, ayant mal remonté les boisseaux des carbus. (Je crois que c’est le pilote qui fait la mécanique. Pourtant, il a un bon coup de guidon !)

Quelques heures plus tard, première course RSCM Open. le soleil est de la partie. Tous les équipages sont concentrés

Copyright Agnès 696

La course est lancée

Copyright Quentin Jourdes

Après une course très disputée,

Copyright Quentin Jourdes

C’est David Raffier qui l’emporte devant « Little Paulo » Franck Bajus et les Laplace.

A 12h, avant la pause, à lieu la deuxième course RSCP

Les équipages papotent. Le soleil sans doute ?

Copyright Agnès 696

Bon, il faut y aller ! ! !

Copyright Agnès 696

Cette fois les gros bras du SBK vont remettre les pendules à l’heure, sauf pour « Little Paulo » qui s’intercale à la deuxième place, derrière Philippe Le Bail et devant Jean Marie Marzelle et Rémy Guignard, suivis de JM Olliger et Léandro (tous venus du SBK pour remplir la grille et « se tirer la bourre avec les potes »)

Copyright Quentin Jourdes

Tout le monde rentre au paddock ravi.

Copyright Quentin Jourdes

Grincheux ? Non, il est comme ça Philippe Le Bail

Copyright Quentin Jourdes

On en profite pour ramener la speakerine

Copyright Quentin Jourdes

Après la pause, deuxième course des Classics

Michel Dormal, bien décidé à prendre sa revanche, échouera à la régulière avec une deuxième place.

Dans cette catégorie, nous trouvons des attelages très différents, allant d’un Triumph à châssis Lynx

Copyright Quentin Jourdes

A un 1000 BMW dans un châssis Busch

Copyright Quentin Jourdes

En passant par un Yam 350 dans un châssis Migrowsky (copie du Cat de Rudy Kurth)

Copyright Quentin Jourdes

Avec des paniers à droite

Copyright Quentin Jourdes

Des paniers à gauche

Copyright Quentin Jourdes

Et des styles bien différents

Copyright Michside

Copyright Michside

Copyright Michside

Copyright Michside

Et puis quelques pannes et des commissaires qui poussent

Copyright Quentin Jourdes

Au final, les équipages sont contents

Copyright Quentin Jourdes

Donc Lacour gagne devant Dormal, Le Dantec, Dufaur, Bossard

Milieu d’après midi, dernière course avec le RSCM Open

Le rythme est soutenu, avec de belles bagarres,

Copyright Quentin Jourdes

Copyright Agnès 696

Copyright Quentin Jourdes

Quelques figures libres

Copyright Michside

Et tout le monde rentre ravi,

Copyright Quentin Jourdes

« Little Paulo » l’emporte devant Raffier, Bajus, les deux Carré, père et fils avec chacun leur side et le couple Mercier. Les Laplace finissent la course avec un moteur tournant sur 3 cylindres. ils préserveront leur deuxième place en Open 1

Sur le podium RSCP promo 1, nous retrouvons en 1 l’équipage LAPLACE/LAPLACE, En 2 l’équipage RIGO/MOREAU et en 3 l’équipage BERTHELOT/HILLAIRET

Sur le podium RSCP promo 2, nous retrouvons en 1 l’équipage LEGLISE/ ARIFON, En 2 l’équipage LIGABUE/Le GAC et en 3 l’équipage DESCOURS/DESCOURS

Copyright Michside

Sur le podium RSCM Classic 1, nous retrouvons en 1 l’équipage LEBOEUF/LEBOEUF, En 2 l’équipage DECOUTRAY/LARDINOIS et en 3 l’équipage DORMAL/CHARLOT

Sur le podium RSCM Classic 2, nous retrouvons en 1 l’équipage LACOUR/LACOUR, En 2 l’équipage Le DANTEC/BOURGES et en 3 l’équipage DUFAUR/LAMBERT

Copyright Michside

Sur le podium RSCM Open 1, nous retrouvons en 1 l’équipage RAFFIER/FERREIRA, En 2 l’équipage LAPLACE/LAPLACE et en 3 l’équipage BERRY/OFFRANT

Sur le podium RSCM Open 2, nous retrouvons en 1 l’équipage LEGLISE/CHIRPAZ En 2 l’équipage BAJUS/ROUHAUD et en 3 l’équipage CARRE/QUESNES

Pour clôturer le weekend, tous les équipages du SBK, qui sont venus rouler avec nous, juste pour le plaisir, sans marquer de points, viendront se joindre à nous pour une photo de famille.

Encore un grand merci à eux

Un grand merci aussi à nos partenaires, à Nadia qui gère ces courses de main de maitre, très bien aidée par son fils Maxime.

Un grand merci bien sur aux officiels et une pensée reconnaissante aux commissaires de piste qui ont du supporter les seaux d’eau tombés du ciel vendredi et samedi.

pour la main au panier : Marcus 28