Courses side-cars au SUNDAY RIDE CLASSIC


odile

Circuit Paul Ricard  : 1ère course 2019 des sides RSCM / PROMO

Photos de JF Janvier

Tous les éléments pour une grande réussite : Circuit mythique,  manifestation de grand renom, managée de main de maître par Jean Pierre Bonato et son équipe que nous remercions.

Une date bien choisie : les 11&12 Mai 2019 pour conjurer les éléments. Rappelons la neige sur la Castellet la veille de l’édition 2018. En final, un week-end très ensoleillé avec toutefois un vent qui a forcé tous les équipages à réduire la voilure (barnum surbaissés voir démontés pour la nuit de samedi à dimanche). Dimanche matin, les solos roulaient, mais les équipages étaient  inquiets pour la course de l’après midi . Midi, le vent est tombé…la course de sides était à 14h 30. :

Départ des sides

Circuit mythique avec la grande ligne droite du MISTRAL, coupée par la chicane Montréal qui permet aux machines Classic de réduire le temps en charge.

Beau plateau, voila les sides à la parade pendant le tour de chauffe.

Les amateurs de belles mécaniques ont apprécié ces supers engins : le paddock a été très visité et, comme toujours, les courses ont généré une forte affluence dans les tribunes pour voir les sides en action sur la piste.

LES COURSES

On va commencer par la fin car elle est prestigieuse : Le podium avec les couleurs nationales, la Marseillaise, voila qui devait déjà en satisfaire plus d’un …

Et puis tout d’un coup, c’est Jacky Huteau qui prend le micro en bas dans la foule, pour annoncer que c’est le seul champion du monde français de side-car qui remet les coupes : ALAIN MICHEL, un grand honneur pour tous.

Alain Michel avec Mike Capon(Shock Factory).

Synthèse des courses.

Les essais chrono se déroulent sans incident, l’ordre d’arrivée présage bien de la suite. Sarah Cescutti étant absente le vendredi, François Leblond a roulé avec Sébastien Arifon, un grand habitué des places de tête en FSBK. En contrepartie, l’équipage Leblond/Cescutti partira en du fond de grille pour la course 1.

Course 1 : Quelques pannes mais rien de notable si ce n’est que Rémy Guignard & Frédérique Poux, multi champions de France F2 et plusieurs TT à leur actif, touchés par un malheureux virus électrique partiront en fond de grille pour la course 2.

J’allais oublier : les seules gouttes d’eau tombées pendant le week-end sont arrivées pendant cette course. Piste mouillée à droite du circuit, sèche à gauche.. le tout en slick…Pas simple.

Course 2 : Beau départ mais très rapidement, belle touchette, passage sur les vibreurs et vous savez ce que cela peut vouloir dire… Puis indépendamment de cela, un beau toit… La course est arrêtée au bout de 4 tours… Dommage le temps était superbe…la piste claire…

Revenons au début :

Comme toujours, cela commence par un sérieux contrôle technique, nos partenaires sont avec nous et nous remercions, en particulier  La Mutuelle des Motards et Optimark puis tous les partenaires métier.Notons que Mike Capon (Shock Factory), Sam Gache (SGR), Simon Perillat, Claude Vinet (Carrosseries Vinet) étaient sur place pour donner leurs conseils.

Allez, c’était  bien parti.

Comme prévu, les sides du FSBK font les meilleurs temps : leur présence est très enrichissante et permet de stimuler les PROMO sur la piste. Leurs conseils  »paddock » permettent de passer les  »ficelles » pour faire évoluer et pour fiabiliser les machines.

Notons le jeune équipage Alexandre Benigno & Jean Philippe Bouchard qui, champion RSCM/OPEN en 2018, commence cette année en FSBK.

Au scratch, ils finiront 1er pour la première course, second à la deuxième. Il est vrai que l’équipage Guignard & Poux a rencontré des problèmes techniques… mais c’est la course.

Derrière les FSBK, en F1 (châssis long, 1000cc), on trouve d’anciens champions de France revenus cette année à la piste :

Claude Bay et Dominique Gourichon side bleu, 4 fois champion de France  qui reviennent aux affaires après 25 ans d’arrêt. Ils finiront 2eme en course 1 et devront s’arrêter en course 2.

Eric Berthet a été champion de France de la Montagne. Après plusieurs année d’absence, belle progression pour Eric qui roule ici avec Pascal Lafon  : 2:40.181 en essai chrono, 2:34.152 en course. Course très propre, ils finiront second au combiné des deux courses

Et puis…

Stéphane Morel et Valentin Pirat (Championnat de la Montagne) roulent ici avec une nouvelle machine et finiront 3eme au combiné.

Les 1er de cette catégorie : Stéphane Gadet & Clotilde Salmon courent déjà en FSBK et ont montré par cette course magnifique qu’ils ont largement fait leur preuves en PROMO. Bravo et bonne saison FSBK.

En  F2 (châssis court , 600cc)

Les Descours (David et Céline) feront un sans faute : premiers aux 2 courses.

En deuxième position pour les 2 courses, Pierre Pacqueriaud et Julien Labarge.

Pour la petite histoire, aux essais ils ont cassé le roulement de la roue arrière. Dépannage chez le  »mec du coin » qui a faussé le bras oscillant… ils partent en vitesse chez Sam Gache (400km A/R) réparation par LE fabriquant français du side-car F2 : tout est donc parfait.

Retour sur le circuit…ils constatent avoir oublié le disque de frein sur l’établi…

Qui, sur le paddock, a un disque de frein Windle? : personne  bien sûr .

Samedi matin 5h : aller-retour chez Sam pour courir avec brio à 12h40.

Ayant loupé les essais chrono ils partiront du fond de grille. La difficulté pour gagner cette  deuxième place la rend encore plus appréciée.

Derrière Erwan Garo et Diana Rauch  le N° 129 (très belle déco), vous voyez Gérard et Françoise Mercier qui finiront 3eme au combiné des deux courses.

Notons le retour après 4 ans d’absence de Michel Plateau & Frederick Poussier

On ne peux pas parler de tout le monde mais de belles bagarres à tous les niveaux, avec des nouveaux bien accrochés pour la suite du championnat.

Maintenant, les petites histoires du week-end :

voila comment les Leblond éduquent les jeunes pour devenir champion

Très belle carène décorée par OPTIMARK le partenaire des 2 sides Leblond au  Tourist Trophy  (Estelle et François) et de la Main Au Panier pour les courses RSCM.

Norbert Artman & Antony Jaudoin ont trouvé la reprise difficile.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Heureusement , ils sont merveilleusement accompagnés par P’tit Louis qui bien formé par Simon Perillat, a assuré la maintenance tout le week-end : il y avait du boulot…

P’tit Louis… on en reparlera…

Pour finir, voici un superbe side OURAL venu s’exposer avec les sides…

Week-end très apprécié par tous. Plus qu’un souhait, revenir l’an prochain…

Un grand merci aux organisateurs et à tous nos partenaires.

Circuit de Pau Arnos: deuxième étape RSCM Classic et Open


odile

Texte par Christian Durand & Olivier Villette, Photos par Chris Video

Open 1 : Belle course de l’équipage LUNEAU/LUNEAU,parti en tête, qui a parfaitement géré les 2 courses. L’anglais Kenny HOWLES / FENOY toujours aussi motivé et incisif finit sur la deuxième marche du podiumdevant  l’équipage REULET/SERET. Les heureux compétiteurs ont reçu leur trophée du président de la ligue Nouvelle Aquitaine M.Patrick Lamoureux.

Open 2 : Les open 2 ont offert un superbe spectacle avec de nombreux  dépassements lors des 2 courses.C’est l’équipage Causse/Bergerot qui remporte le classement général en nous gratifiant d’un « extérieur » d’anthologie dans le 1er double droit, lors de la 2e course ! Le duo CHUSTRAC/QUESNE a été très régulier tout au long du WE ce qui leur permet d’accrocher la 2e place. L’équipage BAJUS/DARRAS complète le podium malgré un fonctionnement sur 3 cylindres pendant une partie de la course.

Classic 1: La famille LEBOEUF(Honda 10’) a su gérer sa première place devant l’équipageChristian GUICHARD et CathyBRETILLON (BMW 16’). Notre nouvel émule en tant que pilote : Rémi GLEDEL avec une nouvelle passagèreMarie PITRE complétent le podium de fort belle manière avec son Guzzi. Un équipage à suivre…

Classic 2 :L’équipage DORMAL/SZENDROI a mis de nouveau tout le monde d’accord avec une confortable avance intelligemment gérée. Il termine premier, suivi par la famille LE DANTEC qui a subi la pression pendant tout le WE du très offensif Patrick THOMAS et de son passager Steven PINCE. La course 2, a été arrêtée prématurément au 8ème tour sur les 12 prévus initialement suivi à la casse d’un concurrent.
Quelques mésaventures sont venues animer le paddock, l’équipage VERHARGHE/BOUYJC ayant du abandonner son side BMW sur avarie moteur, Hervé TRUCHET leur a très sportivement proposé son sideRenwick motorisé par un König. Malheureusement il est compliqué de passer d’un flat 4T à un 2T de course pur et dur et ils ne parviendront pas à voir le drapeau à damier. Un WE à oublier pour cet équipage.

Il est presque banal de le dire, mais quel accueil de la part de ce magnifique circuit, avec des horaires aménagés pour les équipages venant de loin et une météo très agréable mixant une piste mouillée pour les essais et des courses se déroulant sur le sec.

A la fin de la traditionnelle cérémonie des podiums, une chorale de sidecaristes a souhaité un bon anniversaire à Nadia, la directrice du circuit qui était émue et ravie de cette attention. Tout le monde est reparti content et attend avec impatience l’année prochaine pour en découdre sur ce magnifique tracé.

Podium Open

Podium Classic

Des vainqueurs contents de ce très beau week-end

Les machines sont lâchées, plateau complet de belles empoignades en perspective quel que soit les performances des équipages.

Traditionnel moment de convivialité le samedi soir et unanimement apprécié de tous, les tensions de la journée s’apaisent .

La tension monte en pré grille pour les Opens

Briefing de la direction de course, tout le monde est là très attentif

L’organisation sans faille de l’équipe

Une rareté, un Renwick, motorisation Konig, malheureusement il n’a pu voir le drapeau à damiers

Une bonne illustration de l’esprit Classic

Même les compétiteurs procèdent au ‘cosidage’

Championnat Historique du Pas de Calais : 1ère course 2019 du RSCM


odile

Courses side-cars : 19 nouveaux… Le virus s’attaque aux jeunes…

Photos de Pierre Herzog et Bruno DA

Croix en Ternois c’est là que commence la saison.

Parfaitement reçus sur ce beau circuit (accueil souriant et bonne organisation) avec le MC Accélération : Dany et Fernand Dieudonné toujours aussi passionnés.

Nous remercions spécialement la direction de course (Christian Pinochet avec ses adjoints) et les commissaires de piste, merci d’avoir assuré notre sécurité par grand vent et souvent sous la pluie. Ils ont tous été bien occupés ce week-end.

Rappelons tout d’abord les caractéristiques du circuit de CROIX en Ternois :

– Circuit très sympa, juste un peu moins marrant pour les singes depuis que le bout droit en bas a été allongé mais :  »Circuit plaisir »

– Circuit homologué pour 18 sides : difficile de commencer l’année en ne prenant pas tous les sides qui font le championnat complet… La conséquence :

– pour les CLASSIC, deux grilles un peu réduites et une belle bagarre en essais chrono pour être dans la manche la plus rapide et avoir comme lièvre  »ceux qui courent vite ».

– pour les podiums Classic, un petit coup de mathématique pour refaire un classement  »mixte » entre les deux grilles…

Courses de Motos Anciennes :  moteur dont  »l’année modèle » (année de 1ere sortie commerciale) est inférieure à 1999… Cela veut dire : des sides OPEN seuls, sans possibilité de compléter par les injections.

Cette année, le pari est gagné, nous vous avions bien dit que cette catégorie était à ‘’supporter’’ car plusieurs étaient en préparation. Résultat la grille Open de Croix était pleine et il en arrive encore.

SAISON 2019

Ouverture à Croix avec 4 retours Franck Bajus, Morgan Chustrac,

Pour Morgan, course ou pas course, pas de répit…

Pascal Thébault repart avec un nouveau passager Guillaume Bouland, cela ne l’a pas empêché de rouler à fond…

Le troisième pneu passera-t-il la ligne interdite?

Christophe Darras, lui est repris par le virus et retrouve son ancien pilote de FSBK, Frank Bajus.

Antoine Crosnier revient et roulera cette année avec Jean Claude Bigot.

Présentation des 19 nouveaux à l’issu du briefing

Au premier rang, en Classic Nicolas & Caroline Morel, Christophe & Lisa Quesnel , tous les quatre venus de Normandie.

En Open, Jean Cornet & Sébastien Seret venus de Belgique et un très beau Pascut pour Jean Gaëtan Zilio & Kevin Rigot venus de Savoie.

Beaucoup de jeunes passagers nous arrivent, majoritairement issus de l’initiation ‘’singes isolés’’ de la Side-car Party :

En OPEN, Nadine Guillemin, Mathieu Barrin, Alvio Cimenti, David Champion, Loris Seret

En CLASSIC, Anaïs Rosset, Guillaume Bouland, Baptiste Gomes, Romain Lebeau.

Nous retrouvons avec joie nos deux anglais : Kenny Howles et Jeff Buckley

Pas mal de mécanique pour le week-end mais de belles courses.

Pour le reste, des bons habitués, certains deviennent professionnels, on se croirait au SUPERBIKE (teams Cloups/Plas, Bigot/Crosnier et Davoust/Lecou)

Les courses en images :

Le 1er Classic : Michel Dormal & Philippe Szendroï, toujours le même sauf qu’après un hiver bien occupé, cet équipage au top a encore accru l’avance sur les suivants…

MREquipe, les châssis qui gagnent

Derrière Patrick Le Dantec et Linda Bourges…eux aussi, un peu isolés devant la bande qui s’est bien bagarrée tout le week-end.

Patrick a bien malmené Eric pas trop habitué à cette conduite d’enfer

Les Leboeuf, père & fils, sous la pluie ont chiadé de nouvelles positions

et derrière, bagarre à tous les niveaux.

Coté OPEN :

Après un an d’absence, Franck Bajus reprend le lead de Open 2

ici en bagarre avec un side bien connu… mais qui a changé de propriétaire : Les Luneau père & fils feront une très belle performance.

malgré la pluie du dimanche matin, ça roule, ça roule…

Non ce n’est pas la pluie… l’axe de maintien de l’amortisseur a cassé…dommage. Le châssis est revenu suspendu à un tracto-pelle sans la carène…

Beaucoup  beaucoup de mécanique chez les OPEN et la piste très grasse a eu raison de l’équipage 22, Pierre Wozny & Geoffray Guiard. La carène toute neuve est à reprendre.

Gilles Mercier n’en revient pas, le voila enfin sur le podium… et pas même une petite panne de tout le week-end, il faut dire qu’il avait pris le taureau par les cornes: il a acheté le châssis qui l’an dernier à gagné le championnat OPEN et son passager a été choisi avec soin, il s’appelle David Champion, cela ne s’invente pas.

Voila un bon week-end avec toutes les composantes de chaleur et d’amitié

Et pour terminer, sous la bannière de notre partenaire, La Mutuelle Des Motards, les podiums, cumul des trois courses.

Podium classic

Podium open

Résultats du Championnat :

12ème Side-Car Party 9 & 10 Mars à Lurcy-Lévis Noir c’est Noir mais il a beaucoup d’espoir…


odile

Photos de Pierre Herzog, Bruno Daney, Gilles Mercier.

Week-end commencé avec le noir (pluie et vent),

Une fois les nuages passés, super week-end et puis…

Très noir à nouveau dimanche en fin d’après midi car un équipage a fait une violente chute et a du être évacué. La qualité des équipements et l’efficacité de notre équipe médicale nous permet aujourd’hui de leur souhaiter un prompt rétablissement et une très bonne convalescence.

Pour revenir sur ce week-end, la première photo donne la couleur de temps…

Heureusement que notre partenaire mettait un peu de bleu dans tout cela.

Noir chez les classic et noir chez les modernes aussi

Un peu de pluie pour donner de la glisse

Parfois un peu trop de glisse

et pour finir une belle lumière avant que tout s’arrange

Une fois la noirceur terminée, de beaux échanges sur la piste

Avec des nouveaux… enfin difficile à dire, à cette période, les sides ont changé de couleur, sont souvent encore en peinture d’apprêt, pas encore de numéro… comment voulez vous les reconnaitre.

Et puis, des nouveaux. Des nouveaux pass bien sur :  des très jeunes.

Ici le pass du Ducati rouge, Remi, a juste 15 ans; Il y a des années qu’il en rêvait, voila c’est le grand jour et il roule avec son père

Deux autres très jeunes éléments Steevens juste 16 ans à pris le guidon dimanche matin avec sa sœur Ophélie (19 ans)… Samedi, ils ont sagement envoyé leur père sur le mouillé et attendu que la piste soit bien sèche…

Florian (17 ans) avec la saison course 2018 dans les bras faisait figure d’ancien…

Et des nouveaux pass… moins jeunes mais quand même.

Mais les singes isolés, c’est quoi? : 23 singes potentiels ayant pas ou peu essayé le side et désireux de s’investir réellement dans ce sport .

Ils sont initiés par des singes expérimentés qui leur apprennent les rudiments pour se tenir en sécurité.

malgré tout un peu tendues avant de partir..

Ici regardez : les vieux singes ça les fait bien rire..

Bruno lui est arrivé sans son passager  qui doit arrêter. Bien sur plus dur pour le passager que pour le pilote et la suite me donnera raison.

Je peux dire que le Guzzi 102 a tourné et tourné mais en fin de compte le miracle a eu lieu, la conjonction Pilote / Pass s’est faite entre Bruno et Baptiste qui  deux jours après avait déjà pris sa licence course ! L’équipage est formé et part vers de nouvelles aventures.

Et puis la Side-car Party, c’est des beaux sides

Des très beaux sides une ambiance d’enfer, cette année la tartiflette a fait un tabac et le groupe rock a enlevé la soirée comme de rien :  »D’habitude on joue 1h30, 2 heures d’affilée » dit le manager du groupe… et bien ils sont restés 3h sans coup férir pour le bonheur de tous.

Cet événement , unique en France et essentiel pour la pérennité du side-car. Les anciens, conscients du besoin d’accompagner le mouvement se donnent à fond dans les parrainages et pour faire rouler les singes isolés. Cet engagement montre la force et la cohésion des sidecaristes.

Allez :

Tous des fous, mort de rire, même sous la pluie qui heureusement n’a été que passagère,  ils trouvent le moyen d’apprécier et d’en redemander.   Donc l’an prochain on remet cela… de toutes les façons, il n’y a pas le choix, il faut aider les nouveaux équipages à partir plus vite et plus sur et comme les équipages cela commencent par les singes… et bien on refera une  »promo » singes isolés

Un grand merci aux photographes Pierre, Bruno et Gilles et bien sur aux bénévoles qui fluidifient la complexité de cet événement : gestions des singes isolés et affectation de leurs pilotes (bénévoles eu aussi) pour les 4 sessions avec bien sur remplacement en cas de panne (le casse tête), affectation des parrains pour les roulages, repas du staff, apéro et tartiflette et plus traditionnellement pour ce genre d’événement : administratifs (Tartine, Kat) , technique (Lolo Fanch…), gestion de la piste ( Crevette, Christian, Moustic…)  + tout ce que je n’ai pas vu. Un grand merci à tous

SIDE-CAR: FIN D’ANNÉE FESTIVE ET SAISON 2019 ÉBOURIFFANTE


odile

Le Championnat Racing Side Car Mania est reparti, les inscriptions à fin janvier sont aussi précipitées que celles de l’an dernier… Même participation malgré les départs  »en retraite » et passage  en FSBK avec des participants plus assidus… Il est vrai que ceux qui font des  »piges » s’inscrivent généralement plus tard… ils seront les bienvenus.

Encore des retardataires? : leurs machines ne sont pas prêtes et, très impliqués dans la bonne marche du championnat,  ces participants préfèrent ne pas s’inscrire avant d’être certains que tout fonctionne parfaitement : grand merci et respect…

Encore des sides qui traversent la Manche malgré la date tardive… ça bouge, ça bouge…

Grande nouveauté, le FSBK se met à la mode RSCM : au 31 janvier, 40 inscrits avec un remplissage voisin de 90% si on limite les inscriptions au Mans aux 30 places accessibles.

Pour mémoire, fin janvier 2018 seulement 18 pilotes étaient impliqués (remplissage voisin de 50% ).

LE SIDE-CAR DE COMPÉTITION SE PORTE A MERVEILLE…

2019 : UN CALENDRIER DE CHOIX.

Pour les CLASSIC et les OPEN deux nouveaux circuits : l’Anneau du Rhin qui a tant plu aux PROMO en 2018 et LEDENON où les CLASSIC avaient roulé en 2011… avant que les OPEN ne soient créés..

Cette année, seulement 4 courses pour les PROMO, sur des circuits où les FSBK ne roulent pas. Cette politique permet aux PROMO de profiter de l’accompagnement bien formateur de leurs ainés et favoriser le remplissage du FSBK, le CHAMPIONNAT DE FRANCE side-car : la PERLE à protéger.

Petite ombre au tableau : Pau Arnos le jour de la Sunday Ride Classic au Castellet, ce n’est pas cool mais les calendriers de course, c’est un vrai casse-tête…

En attendant de voir ce que va nous donner cette année, 2019, faisons une rapide rétrospective 2018.

2018 : Des sides

Encore des sides

Toujours des sides

Démarrage de la saison au Paul Ricard pour la Sunday Ride Classic : malgré le temps frisquet, les Classics, pourtant à deux par camion,  ont trouvé le moyen de mobiliser deux camions de dépannage

La Sunday Ride Classic, la grande fête… les sides pavoisent

Signature d’autographes pour l’opération  »coup de cœur »

Et le village TT avec Estelle et Mélanie ouvre ses portes au public.

Les machines sont belles

Un peu plus tard dans la saison… PAU ARNOS : du jamais vu : l’apéro des sidecaristes sous la pluie… mais rien ne les arrête.

Une découverte l’Anneau du Rhin  : jamais aucun side-car n’y avait roulé en course.

Paddock dans la forêt, effet camping des flots bleus assuré…

Anneau du Rhin toujours : il y a du monde au balcon… Nos sidecaristes sont revenus tout émoustillés

Puis la finale au val de Vienne : 82 side-car et  nos umbrella girl… pour tous les goûts…

Le podium du Val de Vienne… David respectueux de l’image du championnat est venu avec sa très belle combinaison… L’équipe d’organisation a juste oublié de dire que la MUTUELLE DES MOTARDS offrait les T-Shirt… Désolée David et merci d’avoir pensé à l’image du RSCM.

Juste pour mémoire, sous la houlette de Martine, les filles  participants à cette belle finale. Manque juste nos deux bretonnes : souvenir souvenir…

Une fois n’est pas coutume, nous allons juste remercier toute l’équipe des bénévoles sans qui ce championnat n’existerait pas…

Et pour faire la transition avec 2019 : Deux de nos équipages champion partent en FSBK en 2019. Nous leur souhaitons une très très belle saison.

Difficile de faire des grandes premières à tous les coups mais répéter les Grannnnnds succès : Nous savons faire


odile

Photos de JF.Janvier, Bruno DA

Circuit du Val de Vienne le week-end du 13 & 14 Octobre  2018.

La GRANDE FINALE pour les trois catégories… Quelques FSBK sont venus nous épauler  sur ces trois grilles magnifiques.

Sur ce circuit rapide et technique, avec le Val de Vienne Moto,  c’est quasiment une réunion de famille, très belle organisation et tout est facile : échange et compréhension à demi mot, fluide, sympa malgré la taille de l’événement… et les demandes  »tordues » des sidecaristes.

Très bon accueil du circuit et grâce  à eux (Jean Hubert et Loïc) et à la direction de course, nous avons eu une gestion de la piste particulièrement efficace : timing parfait…

Voici le compte rendu de cette finale mémorable :

Arrivée sur site le jeudi 11 Octobre, tout se met en place pour accueillir nos 81 side-cars.Ça à l’air cool mais la photo à été prise vendredi après midi, je peux vous assurer que jeudi soir et vendredi matin le niveau sonore n’était pas banal.

Les contrôleurs sont à la tâche, ici Laurent Lioret sur le side de Jean Noël Minguet et Nicolas Bidault  (multi Champion de France) qui reviennent au side après 15 ans d’absence.

Ouuuui, toujours le même side, cette fois avec Freddy Lelubez. Le side est magnifique mais nos contrôleurs sont exigeants avec les nouveaux.

Un briefing efficace, procédures bien expliquées par Bernard Aupy,  directeur de course.. Ça y est tout est en place pour commencer…

Trois catégories, trois grilles pleines, du soleil que demander de plus. Les spectateurs étaient aux anges… nos pilotes et pass n’en parlons pas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et ça ramone, les sides dans les tuyaux de ceux de devant… on tire sur la mécanique…

Quelque fois un peu trop… Gaston et Yvon feront deux moteurs dans le week-end. Les nuits ont été courtes et très orientées mécanique. ils se battaient pour la première place en Open 2

Pour le plaisir : des jeunes qui ont très vite pris la tête de leur catégorie en début d’année et finiraient bien par s’ennuyer chez nous .

N° 34 Alexandre Benigno et Jean Philippe Bouchard , après une belle année 2017 en  Classic 2, les voila 1er en PROMO 1 : belle prise en main d’un châssis long…

N° 588 (side orange) César Chanal & Olivier Lavorel  : 1er roulage en side il y a un an et abonné à la première place dès la première course… Ils ont eu les 25 points partout sauf à PAU ou un local (talentueux) leur a pris la victoire sur une manche.

Ces deux équipages partent en 2019 en FSBK.

Bravo pour votre performance et bonne chance pour le CHAMPIONNAT DE FRANCE

Des champions en voila : Ce week-end, Claude Vinet du FSBK roulait avec Vincent Peugeot  plus connu sur les circuit du mondial que sur les nôtres. Très beau à voir.

Toujours pour le plaisir, deux très beaux  »singes » : Pascal Lafon avec Philippe Loreille (side vert)  et  Max Vasseur qui cherche des points pour le TT 2019. Ici avec Franck Lelias… petit soucis en essais chrono, ils ne feront que la deuxième course.

Pour le plaisir des yeux, restons  sur les passagers..

Ici Loriane, juste 16 ans et un très beau style.

Une grande expérimentée… Nancy Detournay… Mais, qui ne connait pas Nancy, championne de Belgique et d’Angleterre, elle est sur tous les paddocks où il se passe quelque chose..  Nous sommes heureux de pouvoir partager ces courses avec Barry et Nancy.

Pas besoin de vous parler du Triumph de Pierre et Clément : Ils sont connus comme le loup blanc… Toujours en glisse et toujours aussi beaux…

Voici complet le side que nous avons vu démonté au contrôle technique.  Châssis  PASCUT au lignes très sobres… Bienvenue et prenez du plaisir

Deuxième course pour Maëlle et Vanessa. Elles  nous ont fait peur : un  »toit » ce qui arrive à pas mal de sidecaristes (et oui la glisse ça s’apprend) mais Vanessa est restée dessous… tout va bien et bon courage pour tout remettre en ordre.

Vous allez me dire que celui-là n’est pas nouveau… Oui mais nous avons eu trop peur de le perdre. Sur le retour de l’Anneau du Rhin, en traversant la France profonde, JR et Brigitte ont vu un véhicule arrivant d’en face leur foncer dessus : arrière du camion détruit, caravane détruite… Ouf le side à l’intérieur du camion n’a rien eu… mais JR et Brigitte n’ont pu le constater que 3 jours avant la course, le temps que le camion (garni) soit rapatrié jusqu’à chez eux. Voila pourquoi vous avez cette photo : c’est un re-nouveau!

Cette fois un vrai nouveau : Hugo Plas, le fils de Pierre qui court en Classic. Petite prise de connaissance en cette finale 2018. Nous leur souhaitons un grand championnat en 2019.

Des anciens mais nouveaux par la fonction : pour Marlène, première course RSCM comme pilote… avec Freddy en passager. Ils courent tous les deux en promo comme passager. C’est beau la jeunesse.

Nouveau ou pas nouveau : Le Père au guidon est François Dureau, c’est donc un ancien mais dans le panier : Pierre Dureau… c’est un nouveau :  bienvenue.

Nous pouvons dire NOUVEAU : Rémi Gledel prend le guidon d’Yves  avec Romain Lebau  pour la première fois en course… Beau challenge et bien tenu.

Même challenge et  aussi bien tenu par Anaïs Rosset qui rencontrait Bernard à Alès il y a un mois : Chapeau Anaïs : exceptionnel car j’étais juste derrière vous en course,  je peux dire que Bernard ne t’a pas ménagé… vous étiez très difficiles à dépasser, tout en glisse..

Un beau retour de Thierry Pichon et Christophe Pouillot. 1ere au RSCM même si le retour s’est bien fait en FSBK.

Retour très très attendu de Michel Dufaur et Noël Lambert qui espéraient faire la saison et n’ont fait que la finale… et encore de justesse. La machine a donné satisfaction : c’est le principal. Maintenant va falloir l’habiller…

Dernière photo de side : Thierry Laforest et Franck Fouet pour qui c’était la dernière… Bon vent mais rassurez vous… ils disent tous cela et y reviennent tous!!

Les podiums du week-end

Un grand merci à La Mutuelle Des Motards, notre partenaire a offert à chaque participant un T Shirt  »collector » du partenariat avec La Main Au Panier.

Les CLASSIC portent la casquette DUNLOP, trop heureux  que Dunlop ait relancé après 4 ans d’absence, les 16 pouces qui nous ont permis d’assurer cette saison 2018.

Les OPEN et PROMO portent la casquette AVON pour  remercier Harald (HP Side-car Part’s ) pour sa présence et son efficacité sur les circuits français.

Petite particularité de ce championnat : un très bel équipage Anglo Espagnol. Kenny Howles et Quim Fenoy : un mélange de culture comme on les aime.

Voila les courses sont finies pour 2018… alors nous allons vous faire un petit aperçu de ce que sont capables de faire les sidecaristes à coté des courses….

D’abord, LA photo des filles, sympa*?

On dit toujours que les sidecaristes sont des vieux et des ronchons… Vous voyez bien que : pas vraiment.

*Oui mais c’est quand même des sidecaristes, méfiez vous….

Une autre belle rencontre sur ce paddock, Florence Taudon et Stéphane Gadet sont des habitués des Jumbo. Une vingtaine de side-cars emmènent régulièrement des jeunes de l’association  »perce-neige » en balade. Cette fois, c’est un week-end autour  du side de compétition de Stéphane…Si les jeunes ont été hébergés dans une structure adaptée, les sidecaristes qui ont assuré le déplacement ont campé au centre du circuit…

Mais ça c’est bien… Nous savons faire beaucoup plus fort…

On ne vous a pas parlé des Umbrella girls?… trop belles pour une fin d’article, on va finir sur une note potache à souhait mais de grâce écartez les enfants…

Les résultats du week-end (somme tours/temps des deux course)

Résultats du Championnat : Les résultats finaux sont bien sur à valider au congrès FFM début Novembre…

Une grande première : des side-cars à l’Anneau du Rhin!


odile

Photos de JF.Janvier

Circuit de l’Anneau du Rhin le week-end du 29 & 30 Septembre  2018.

Quatrième course PROMO RSCM de la saison

Course du13éme  trophée organisé par PASSION VITESSE.

Accueil chaleureux et très belle organisation sur ce circuit magnifique.Un grand merci en particulier à Thierry et Dany Selig : les grands organisateurs.Merci à Frédérique Risser, chef de piste de l’Anneau du Rhin et Michel dont le nom est tellement alsacien que je n’ai pas su le mémoriser…il m’en excusera et  se reconnaitra, tous les deux, nous ont assuré la pré-grille et les lancements.

Avant de commencer le compte rendu du week-end, nous allons vous donner un petit aperçu du circuit :

Circuit de 3700m, large, technique, forestier  avec une grande ligne droite.

Premier retour  :  »impossible pour les Classic ».

Mesure faite, la ligne droite  est un peu plus courte et l’accès moins rapide que la ligne droite du Mistral au Castellet ( mesure entre le coude après le virage de la Sainte Baume et la chicane au milieu de la ligne droite). Donc NON messieurs du PROMO, l’Anneau du Rhin ne vous sera pas réservé…

Le circuit sur la partie gauche comporte un grand paddock intérieur avec des stands le long de la pit lane… Stands décorés de façon champêtre avec fleurs peintes  entre chaque box… très sympa.

En haut vous voyez la vue que nos pilotes ont lorsqu’ils sont en grille de départ : Sur la droite, un  bus anglais à deux étages (rouge bien sur) : c’est, en haut le chronométrage et en bas, la salle de jury… La direction de course assure la sécurité en salle vidéo, dans un chalet de bois qui ajoute sa touche  »décalée » au paysage.

Le paddock  »course » ne pouvant pas accepter les sides en plus des solos, il avait été décidé de les installer dans le paddock habituellement réservé aux entrainements. Paddock au sein d’un ancien relais de chasse : on est bien en Alsace, pas moyen de se tromper.

Il y a même la chapelle et la maison de maître..

Sinon au démarrage :  le paddock side est un paddock side : ici Christophe et Bérengère se sont installés auprès de Nicole et Jens que nous avons eu la joie d’accueillir sur notre championnat. Nicole et Jens  sont suisses et étaient les seuls à avoir déjà  »posé » les roues sur ce circuit.

Un paddock side avec le BUS de MARCUS, donc tout est bien normal…

Au passage une photo qui sera sans doute un collector… Pourquoi… la suite au prochain numéro.

Un paddock avec le barnum de l’organisation  où Jackie a officié avec rigueur et gentillesse. Contrôle technique par Bernard Carrière assisté de Freddy Lelubez et pour le sonomètre Sébastien Arifon. Merci à tous.

Mais ensuite tout change, on ne reconnait plus le reste du paddock, c’est plutôt le camping des flots bleus

Nous étions là pour la course, le décor étant planté, nous y voila.

Pré-grille sur notre paddock, le safety car vient nous chercher pour nous amener en pit lane ou grille..

Pour les premiers essais, le safety car a gardé la meute aux trousses pendant un tour complet pour permettre de bien visualiser  »la » chicane et la pit lane…

Et puis c’est parti : ici Carole Leguen (avec Tiphaine Gaulard)  montre qu’elle a gardé les bonnes positions acquises en FSBK (champion F2 avec Pierre en 2013)

Première apparition sur notre championnat de Aymeric Dejonghe  avec Marlène Couillard, des nordistes plus habitués aux courses en Belgique.  Premier tour des essais libres : très belle démo devant les spectateurs avec en prime un petit souvenir que vous pouvez apprécier  tout le long de la carène.

C’était juste pour mettre les organisateurs dans l’ambiance… GRRRR. Heureusement le reste du week-end a été serein.

Juste derrière,  la famille Joly en bad trip. Pour une fois qu’ils roulent aussi prés de chez eux, les voila avec le moteur cassé et le moral dans les chaussettes, ils étaient en bagarre pour la troisième et voire même la seconde place du championnat… deux courses en moins et voila tous les espoirs envolés.

Encore un nouveau, nous avions vu le side au Castellet mais cette fois c’est le fils au guidon : Lylian Charroin avec Kevin Rigot. Des habitués des courses de côte qui amélioreront progressivement leurs temps. Arrêt en course 1 au 9éme tour, ils repartiront et finiront la course 2. Heureux de vous avoir rencontré.

Après le Castellet, les revoici :  Philippe Gaulard et Léopold Rouby dont le style laisse prévoir un bel avenir de passager.

Remy Guignard et Fred Poux, les multi champions FSBK (2014-15-17) nous ont fait la joie d’être parmi nous : belle démonstration de ce que savent faire des champions.

Essais chronométrés : Daniel Schneiter & Vincent Manicki,  première participation au RSCM, prendront la pôle de la course 1 avec une qualif à 134.82 km/h.

Après un mauvais départ et un arrêt rapide, ils partiront de la dernière ligne en course 2 et après avoir tout remonté, finiront 4éme : un grand bravo

Ils sont suivis de près par les tenant du titre en PROMO 2 : César Chanal et Olivier Lavorel qui seront classés premier F2 dans les deux courses… une saison sans faute… Nous les attendons pour la remise de Prix en Décembre.

Alexandre Benigno et Jean Philippe Bouchard nous ont assuré un très beau spectacle. Les bagarres Guignard/Poux, Benigno/Bouchard et Chanal/Lavorel ont été d’anthologie… de quoi garder des frissons pour la fin de saison…

Alexandre et Jean Philippe finiront second aux deux courses. 1er des châssis longs et 1er classé pour ce championnat. Ce sont eux qui détiennent le record du tour en side en 1:36.745 soit 137Km/h au tour

Départ de la course 1 : la grille est trop longue, vous la voyez en deux photos.

Vous noterez le public sur le toit des stands, nos pilotes sont revenus enthousiastes : on n’a jamais vu autant de spectateurs et il y en avait tout le long des grillages…

Parmi nos habitués : Jean Charles et Estelle Regnard (131),  David et Violaine Prud’homme (666), Jacques Chalancon et Bruno Picquoin(142), JR.Berthelot  et Brigitte Hilairet (85) se trouvent pour leur première participation : Goulven Crochmore et Julie Morin (128).

Jean Daniel Schneiter et Vincent Manicki par un grand mouvement sur la gauche doublent  tout ce petit monde…

NB : Violaine (18 ans) est la plus jeune du plateau promo… nous lui souhaitons une belle carrière de sidecariste.

Les Non Classés

Claude Vinet second en FSBK 2018 avec son fils est  ici avec sa femme Laetitia Bœuf. Ils ont participé à toutes les courses PROMO 2018… sauf celle de PAU mais pour une raison prioritaire…

Derrière Nicolas Carré et Marlène Couillard sont des grands habitués des courses belges. Marlène a couru cette année son premier Tourist Trophy avec François Leblond.

Les podiums

Un grand merci à Frédérique Risser  de nous avoir fait l’honneur de remettre les trophées.

Nous avons bien regretté l’absence  de Dany et Thierry Selig mais l’éloignement et le programme de course ne le permettait vraiment pas.

Un podium juste pour remercier les NON CLASSES (terme horrible) de venir faire profiter les jeunes de leur expérience… et profiter de ces courses sympa, au couteau tiré sur la piste et tellement conviviales sur les paddocks…

Podium PROMO 2

Podium PROMO 1

Et bien sur petite photo de famille avec les trois podium.

Chacun a reçu un T-Shirt offert par Passion Vitesse et les premiers : Alexandre Benigno et Jean Philippe Bouchard ont reçu un chèque cadeau d’une valeur de 60 euros à retirer chez Full Power Bike’s (68180 Horbourg-Wihr).

Pour nous du jamais vu. Un grand merci à tous.

.La finale au Val de Vienne les 13 & 14 Octobre avec 81 side-cars… soyez tous là pour le spectacle.

Les résultats du week-end (somme tours/temps des deux course)

Résultats du Championnat après la course de l’anneau du Rhin

Avant dernière course 2018 pour les side-cars Classic-RSCM


odile

Photos Michside,  Rico, Loic. Affiche de Cécile

Circuit Jean Pierre Beltoise (Haute Saintonge) les 22 & 23 Septembre 2018.

Course organisée par le Ducati Club de France dans le cadre du célèbre Trophée Prout Mono  : deux endurances et 3 courses de vitesse.

Comme avec les Open Promo en juillet : officiels FFM au Top, encadrement sympathique et efficace par Julien Beltoise : un grand merci à tous.

Temps clément, un petit peu de pluie vendredi soir pour tester les pneus mais pas plus… Juste un peu frisquet dimanche soir…

 Un week-end avec un temps de roulage inhabituel : Deux essais chrono et trois courses :  du rarement vu en Classic.

Le week-end de fin de saison : grille de 22 sides  mais avec beaucoup d’arrêts dus à la mécanique.

Rassurez vous tous les participants prévus pour le Val de Vienne y seront bien.

Commençons par les bonnes nouvelles :

– Le Weslake de Xavier Aurin & Julie Grosset à tenu tout le week-end sans panne… C’est une grande nouveauté. Le vendeur du side avait  »juste oublié »  de dire à Xavier  que ce moteur ne marchait qu’à l’avgaz.

– Une deuxième surprise : Michel Dormal & Philippe Szendroï (73), habituellement talonnés par  leur challenger Dominique & Benoît Lacour (82), ont su les garder à distance. Michel et Philippe  reprennent la tête du championnat avec 10 points d’avance, c’est dur à rattraper pour les Lacour mais sait-on jamais? La finale va être féroce.

Je vous mets ici leurs photos que vous puissiez les identifier lorsque vous viendrez nous voir au Val de Vienne.

Et puis beaucoup de misères :

Samedi 8h30 soleil printanier, les sides font l’ouverture de la piste.

En démarrant, Gilles Berry & Philippe Deias constatent que la pression d’huile n’est pas là… et, cools, vont regarder tourner les copains…

Au retour grosse mare d’huile que leurs voisins avaient heureusement enrayée et nettoyée (sides toujours propres est bien notre devise).

En fin d’essais chrono 2:

– Christel Moutellière et L.Claude Milcendeau vont aussi casser le moulin :  Cinq ans sans problème et là, pour leur deuxième course, le moteur rend l’âme… pas de chance.

– Fabrice Barbi & Loïc Fourdachon vont casser le cadre, heureusement à trente kilomètres du circuit, ils ont un bon copain, roi de la soudure et professionnel bien sûr, on ne rigole pas avec la sécurité. Ils réussiront à revenir en course 3

Donc départ en course 1 avec 20 sides. En considérant ceux qui arrêtaient pour réparer et ceux qui revenaient après réparations, tous les départs se sont fait à 20 sides.

Belles courses, propres. Chacun connaissait bien le circuit et ses exigences.

Notons la pirouette de Christian Durand & Jérôme Satragno due à un ajustement de réglage (le side est tout neuf) plus qu’à une difficulté de conduite, rien à signaler

Pour le reste il y en a quand même une bonne liste :

– Patrick Le Dantec & Linda Bourge : amortisseurs cassés

– J. Claude Bigot & Paul Davoust : sélection

– Pascal Cloups et Pierre Plas : Très bon side, le 1er MR Equipe français   monté avec un moteur Guzzi, mais le moteur, c’est là qu’est le problème :  les joints de culasse droits… et oui, au pluriel… grrrr c’est pourtant beau les Guzzi et le bruit! Je ne vous dis pas.

– Alain Stevenot & Amaury Pasquet : cadre cassé dans la dernière course : ils arriveront à passer le drapeau à damier.

– Le clou de la manifestation : J. Claude Martineau et J. M Denis moteur cassé… comment ont-il pu passer l’année 2017 sans une casse et 2018 avec panne sur panne… sujet de réflexion pour les longues soirées d’hiver.

Les Podiums

Podium un peu habituel… En Classic 1 notons que Pierre Wozny & Geoffrey Guiard ont fini deux fois 1er mais arrêt en course 1 au bout de 6 tours (tringlerie de frein HS), le classement au Nbr de tours/temps les place en troisième place au cumul des 3.

Photo podium Classic

Après ce beau podium, nous avons tenu  à remettre à Patrice Doussaud, notre contrôleur technique de remplacement, un trophée de remerciement.  Il était bien ému sous les applaudissements

Et puis bien sûr, Samedi soir moment de détente et convivialité.

Les huitres de Xavier, la rosette de Marcus, les boulettes de Vivianne…

Prochaine course PROMO à L’anneau du Rhin les 29 & 30 Septembre. Grande première des sides sur ce circuit.

Pour les trois catégories, Classic, Open et Promo, la grande finale sera les 13 & 14 Octobre au Val de Vienne.

Venez nombreux sur ces deux événements…

Résultat du week-end : cumul des temps des trois courses

Résultat du championnat Classic (Calcul aux points sur chaque course) :

Course estivale pour les side-cars OPEN & PROMO-RSCM 2018


odile

Photos de JF.Janvier

Circuit Jean Pierre Beltoise (Haute Saintonge) les 28 & 29 Juillet 2018.Très bon accueil par Sylvain et Sandra et toute l’équipe du MCHS.

Des officiels FFM efficaces et connaissant bien le circuit et ses difficultés.

Pour nous une nouveauté, c’est Julien Beltoise qui tient la piste avec maestria sur ce circuit technique et bucolique… comme on aime… Juste une température un peu excessive :  la prochaine fois faudra brancher les panneaux solaires en clim.

Un grand merci à tous pour nous permettre de rouler en toute sécurité avec un bonus pour les commissaires de piste qui avec la chaleur ont réellement du souffrir.

Un grand merci à nos partenaires que vous retrouverez sur toutes les photos.

Petite synthèse du week-end…

Deux courses pour chaque catégorie : OPEN et PROMO.

Deux courses assez semblables quant aux résultats

Lors des essais, petit coup de la panne (freins bloqués) pour l’équipage Christophe Lancelle/Bérenger Lamarque mais vite réparé, ils finiront le week-end sur le podium.

En course, suprématie des châssis longs Open.

En OPEN, pour chaque course, seul deux équipages feront les 19 tours : Benigno/Bouchard et Raffier/Ferreira prenant un ou plusieurs tours aux autres concurrents.

En PROMO

Les habitués du FSBK en tête (FSBK non classés bien sûr) et derrière, César Chanal/Olivier Lavorel (F2) qui seront les seuls à finir les deux courses dans le même tour que le 1er : Il y a de la promotion dans l’air.

Une belle démonstration par Philippe Le Bail/Serge Leveau qu’un 600cc dans un châssis long ce n’est que du bonheur (maniabilité, réactivité : ‘’comme un deux temps’’ nous dira Philippe, ‘’beaucoup plus facile’’ nous dira Serge le passager).

Notons que dans la bagarre des TITANS du FSBK, seule Laetitia Vinet était une ‘’vraie PROMO’’

La première marche du podium pour le week-end ?

Cette 1ere marche est une nouveauté pour :

–  Stéphane Decourtray / Steeven Pince en OPEN 2

–  Stéphane Gadet / Clotilde Salmon  en PROMO 1 (Stéphane avait déjà connu la 1ere marche en passager FSBK, le voila en pilote depuis cette année avec une progression intéressante en FSBK)

Et puis, bien qu’ayant commencé en 2018, les voila qui empilent les 25 points :

–  Alexandre Benigno / J.Philippe Bouchard en OPEN 1qui nous ont fait une très belle ‘’pige’’ en FSBK à Magny Cours. Ça apprend vite les jeunes…

–  César Chanal / Olivier Lavorel en PROMO 2… encore des jeunes, rien à dire : parfait, continuez.

Encore des nouveaux

–      On va commencer par les Dames : Maëlle Bournier / Vanessa Penault.

Peu de roulage ensembles et première course sur circuit. Maëlle est plus habituée aux courses de côte et les voila qui enquillent les 20 mn de course sans coup férir. Très belle prestation avec beaucoup d’émotion à l’arrivée ;

Petite anecdote : Quand on tombe sur le coupe circuit passager…et bien ça coupe.

Sur circuit, les contraintes et circonstances ne sont pas les mêmes qu’en côte… et ici les coupe circuits passagers posent plus de problèmes qu’ils n’en résolvent.

–      Première participation au RSCM pour l’équipage Tiphaine Gaulard / Carole Leguen. Cet équipage a préféré rouler en OPEN et n’a pas été déçu : super bagarre avec l’équipage Decourtray/Pince. Equipé d’un PC 35 : moteur carbu mais de 1999 Tiphaine et Carole ont été classés en PROMO.

–       Pierre Wozny / Clément Carré (équipage régulier du N° 22 Classic : Triumph… enfin  quand on dit régulier, cela dépend quand même de la mécanique).

–      Gérald Causse habitué du FSBK à pris le guidon du F2 de Daniel Hurier

–      Sa compagne Effelide Bergerot à pris la place de Cédric dans la panier N° 28 de Marc Laplace

–      Première course sur circuit et premier podium pour Julien Guerin passager de Marc Reulet. Ce dernier a trouvé un nid de singe dans le sidecar cross, L’adaptation est quasi immédiate. Vous pouvez voir Julien sur la photo du podium avec son bébé dans les bras.

Les retours…

–      Un retour qui fait plaisir : Les Mercier, de vrais compétiteurs : on relève les manches pour être prêt pour la course suivante… Gérard bien aidé par Sam Gache, a travaillé comme un forcené pour être avec nous ce week-end.

–      Frederick Poussier, pass de JP.Sanchez… mais il retournera l’an prochain avec ‘’son pilote’’ : Michel plateau, revenu de son tour du monde (c’est beau les jeunes).

Notons que Jean Pierre a roulé vendredi avec Elodie Escoffres. Bienvenue sur ce championnat.

–      Retour après une longue absence de David Raffier / Joaquim Fereirra… et oui quand le chat dort, les souris dansent : les jeunes passent devant…

–      Dernier retour : Franck Bajus qui a repris le guidon que Bastien ne pouvait pas assurer ce week-end : Très ‘’Gentleman Driver’’, Franck est sorti avant le dernier tour pour ne pas prendre les points des habitués. Merci Monsieur Bajus.

Et puis bien sûr, Samedi soir moment de détente et convivialité

Les échanges FSBK se font autour d’une partie de palet.

Et un peu plus tard, les D’jeuns en pleine démonstration de ce qu’est un bon fonctionnement en équipe…

Prochaine course PROMO à L’anneau du Rhin les 29 & 30 Septembre. Grande première des sides sur ce circuit.

Prochaine course OPEN (avec les CLASSIC et PROMO) les 13 & 14 Octobre au Val de Vienne.

Résultat du week-end : cumul des temps des deux courses

Résultat du championnat (Calcul au point sur chaque course) :

OPEN

PROMO

Chat noir, Chat noir : 4éme course side-car Classic RSCM 2018


odile

Photos de Jean François Janvier et Mickaël Delarue pour les photos du bac à graviers.

Carole les 16 & 17 Juin 2018 : Un grand merci à Marc et Julie de Motors Events pour leur organisation et merci à la direction de course, hyper réactive et efficace.

Carole, course sous les couleurs de notre partenaire… Chat noir malgré ce bon environnement.

Très bonnes conditions de course comme à Croix et Haute Saintonge : courses doubles permettant d’intégrer des nouveaux sans les confronter directement aux cadors en baston : cette formule plaît beaucoup.

Déroulement du week-end.

Essais libres :  Plusieurs n’avaient jamais roulé à Carole et tous avaient entendu parler du  »jet de singe ». Bien prévenus par les anciens sur la technique à appliquer, tous les singes sont restés sur leur plate-forme. C’est Catherine qui nous a fait la plus belle figure (en général on dit  »piquer dans la bulle » mais ici c’est :  »piquer DEVANT la bulle » et même pas tombée).

Pour les courses : position académique irréprochable comme ici en fin d’essais :  Bravo Catherine.

Des courses passionnantes et passionnées :

Dans le groupe A, bagarre attendue entre M.Dormal/Ph.Szendroï et D.& B.Lacour…

Course 1 D.Lacour se fait légèrement distancer puis remonte à partir du 8éme tour. En contact dès le 11éme tour, Dominique nous  fait un belle démonstration de tactique de dépassement avec recherches de trajectoire optimale et freinages de trappeur… Ces tentatives le pousseront à la faute dans le dernier virage juste avant le drapeau à damier : le bac à gravier aurait été un mètre plus loin, cela aurait pu être une belle victoire.

Grand merci aux commissaires.

Course 2 : L’équipage Lacour passera devant au 8ème tour et ne lâchera plus cette place pour finir avec 4 secondes d’avance… Michel ayant levé le pied…!! (euh…comment on dit pour le guidon : levé le coude? y’a un truc… ça ne doit pas être ça.)

Derrière les challengers, baston par groupe :  P.Thomas / K.Le Dantec (N°11) avec H.Laure / ML.Ferrieu (N°8) et l’équipage O&G Villette (N°71)… Patrick est un parfait exemple d’un champion : démarrage dans le calme sans prise de risque puis remontée en tête de course : beau travail de précision propre et élégant.

Notons que le team Laur/Ferrieu concurrent du Prè-TT sur l’le de Man fin Mai y ont obtenu une très belle 4éme place.

La troisième vague : P.Verhaeghe / O.Bouyjou suivi du side Leboeuf (N°30). On notera que la place de passager est tenue par Fabien, le frère de Benjamin, et non Francis, le papa… Fabien rappelons le était le passager habituel de cet équipage lorsque les Leboeuf ont commencé en 2011.

Dernier équipage de cette série la plus rapide, C.Delannoy / D.Giroud (N°7), eux aussi de retour de l’ile de Man où ils ont obtenu une 9éme place au Pre-TT… Bravo Messieurs.

Dans le groupe B :

Petite surprise avec l’équipage JC.Pietu / O.Pietu (N°78) (d’habitude ils laissent leur place aux jeunes mais là, ils étaient sur leur terrain). Partis de la dernière ligne, ils sont passés devant tous les concurrents… puis rattrapé par les rapides, ils ont fini second…

Super bagarre entre le 78 et le Kawa (A.Stévenot / A.Pasquet N° 61) équipé du plus grand singe du paddock. Le Kawa abandonnera en course 1 sur crevaison et finira second en course 2.

L’équipage Lambert après un départ catastrophique (2Temps oblige) était 2ème puis sera redoublé par le 78 juste avant le ligne d’arrivée (voir zoom sur les Lambert).

Enfin  Ch.Durand / J.Satragno (N°10) fortement ralentis par une toupie dans le 1er tour, remonteront tout le monde pour finir 1er de cette manche B.

Course 2 : départ, drapeau rouge : Yves (N°60) en fera les frais mais bien soigné et pas trop abimé, il repartira rapidement pour sa Charente chérie.

Deuxième départ dans un temps record, super géré par la direction de course. Nous avons apprécié l’aide des commissaires pour relancer à la poussette les deux sides sans démarreur.

Merci les commissaires de piste…

Chat noir, chat noir, une hécatombe comme jamais.

Cette année, il y a eu  »je ne sais quoi » qui a rameuté tous les chats noirs sur Carole.

– 34 inscriptions à fin janvier. Très rapidement, 6 désistements… et pas de désistement de confort, chez les sidecaristes, cela n’existe pas : la passion fait le tri.

– Donc 28 sides attendus ce week-end à Carole.

–  Vendredi15 Juin : Pascal Cloups / Pierre Plas en panne aux essais : side tout nouveau tout neuf, le Nikasil des cylindres part en copeaux.

– 15 Juin 3 sides manquent à l’appel les explications les plus pittoresques sont : un bloqué à L’Ile de Man par la tempête,  2 moteurs de camion cassés (l’un d’eux louera un camion et arrivera quand même vendredi soir)…   RESTE 24 sides.

– 16 Juin Course 1 : 5 sides ne repartiront pas :

+ JC. Martineau/ JM.Denis (N° 49)… Depuis 2 jours Jean Claude disait bien avoir un bruit de distri… il n’insistera pas.

+ Le BSA de Xavier Aurin/ Julie Grosset (N°16) nous fait une petite régression : après 3 courses sans problème le voici qui perce un piston comme à ses débuts.

Nous le voyons ici avec un sans faute de Julie dans le  »jet de singe ».

+ B.Ragonnet / E. Lenser (N°15) et JC.Bigot / P.Davoust (N°76)   :  un moteur…

+ P.Veraeghe / O.Bouyjou (N°46). Carole est un  »circuit de frein », la roue du panier s’est usé jusqu’à la toile…Roue en dimension rare, personne n’a pu les dépanner…

Cette petite mésaventure guette l’équipage O & G. Villette (N°71) qui, en course 2,  »allumaient » le pneu du side à chaque virage… A surveiller.

+ S et F Brétonnière : poly et radiateur…

Les équipages du grand sud F.Barbi & L.Fourdachon (N° 51) et B.Thoulouze & L.Mestack (N°102 = 2X51 : double pastis bien sur) nous auront fait une belle démonstration de pannes légères mais à répétition.

Sur les 28 inscrits, seul 15 sides finiront les courses… du jamais vu…

Le moral et l’ambiance n’ont pas été entamés pour autant et la rencontre du samedi soir, alimentée par les histoires de pannes était très animée.

et bien sûr tout s’est terminé avec les podiums.

Avec une remise de trophée spéciale pour Lorianne et Kristen, les deux passagers qui viennent d’avoir 16 ans.

Merci aux officiels FFM et à tous les commissaires de piste qui assurent notre sécurité… Merci à l’équipe médicale pour sa rapidité d’intervention et sa gentillesse… Yves a bien apprécié la petite séance de relaxation…

Prochaine course en Haute Saintonge les 28-29 Juillet pour les OPEN et PROMO et les 22-23 Septembre  pour les CLASSIC

Zoom : Carole, 2eme course RSCM pour Manu et Hugo

Pilote : Découverte du side avec son frère,  à Montlhéry en 1969. dès lors l’objectif est de rejoindre les  »Sides de compét ». Lorsqu’il a commencé en 73 (Cailletet / R50S BMW) Manu Lambert était le plus jeune pilote.

De très bonnes places dont celle de Vice Champion en 79 mais Manu courait surtout pour le plaisir et a rarement fait un championnat complet.

Passager : Hugo Lambert son fils, c’est lui l’instigateur de cette reprise.

Side :

– Chassis Busch fabriqué durant l’hiver 76-77. C’est une  »Sortie à gauche » (à l’époque, les Allemands roulaient encore avec le panier à droite)

– Moteur : Yam 2T – TZ 750cc

Historique du side : Récupéré dans une grange où il a du passer environ 35 ans : il était en 500cc, remis en 750cc comme à l’origine pour retrouver de la souplesse : Les circuits actuels sont beaucoup plus techniques qu’à l’époque où les très grandes lignes droites s’enchainaient  avec de grandes courbes enroulées autorisant une montée dans les tours sans trop de reprises à bas régime.

Course de Carole : Après les essais chrono, les voici en pole position de la course B… comme prévu,  démarrage difficile (Rhaaaa… les deux temps!) puis superbe remontée jusqu’à une première place…1ere place qu’il se verront prendre par Durand / Satrogno et Pietu/Pietu : ratatouillage dans le dernier virage avant la ligne d’arrivée : difficile le deux temps et ça sape le moral.

Course 2 : relativement bon départ… Drapeaux rouge, chacun reprend sa place, les commissaires s’activent pour faire démarrer les deux sides sans démarreurs… Départ : le TZ reste scotché : excentrique de chaine décalé (trop de pêche le TZ!!!).

Manu explique : cette course ne nous amène pas les résultats attendus mais par contre nous avons beaucoup appris sur notre machine, nous n’avions jamais roulé autant.

NDLR : oui un nouveau side c’est en général 1 an de mise au point avant d’obtenir une machine fiable… et pourtant je peux dire que Manu est un  maniaque de la belle mécanique bien soignée.