Présentation du Tripy par Thierry Berte

Thierry Berte, Sales & Marketing Mgr, en charge des rallyes de régularité et rallye-raid,  répond à quatre questions sur les particularités du Tripy.

Peux-tu nous dire en quelques mots ce qui différencie le Tripy d’un GPS traditionnel en terme de fonctionnalités ?

  • Tripy est un concept résolument en marge des systèmes de navigation embarqués traditionnels. Sa raison d’être première n’est pas d’atteindre une destination finale mais bien d’inviter le pilote à savourer le plus bel itinéraire, en fonction de ses envies, dans les meilleures conditions de pilotage à moto.
  • C’est un copilote électronique qui chasse avant tout la “petite route qui-virole”, la “côte aux courbes serrées” et les “chemins de traverse méconnus jusqu’alors”.
  •  Discret et efficace, sans distraire le principal intéressé, il donne une info synthétique afin de préserver l’expérience du pilotage. Ce qui pourrait se résumer ainsi : la passion au centre et le plaisir avant tout.
  • L’utilisation du Tripy lors de la randonnée MotoMag Sicile 2014 est un bel exemple d’application, restituant avec précision ce qu’on lui donne à rouler.

Les cartes sont-elles mises à disposition gratuitement ?

  • C’était le cas depuis 2006. Les mises à jour cartographiques sont désormais payantes (58€) pour des raisons contractuelles avec notre fournisseur numérique.
  • Toutefois, Tripy est le GPS le moins dépendant de l’état réel des routes connues, puisqu’on s’en sert aussi pour dérouler des traces créées, partout sur la planète. L’outil en ligne www.tripymap.com (Google) est un bel exemple de ressource alternative à jour gratuite.
  • Les mises à jour logicielles quant à elles (très bientôt RoadTracer Pro en 2.3 et GPS Tripy II en 2.4) restent gratuites et évolutives.
  • Enfin, comme ces logiciel et GPS autorisent les importations de fichiers gpx, gdb ou kml, l’utilisateur ne manque pas d’outils pour planifier ou vérifier ses parcours, s’il le souhaite.

Pour toi, quels sont les points forts à retenir du Tripy ? L’autonomie, étanchéité, garantie 5 ans, mise à jour gratuite du logiciel…

  • L’extrême lisibilité de l’écran (de nuit comme de jour et surtout en plein soleil) qui préserve l’attention du pilote vers ce qui est important.
  • Le caractère non-intrusif du GPS, adieu la petite voix dans l’oreille qui vous saoûle à longeur de kilomètres.
  • L’autonomie de 15 heures : pas de câblage et donc la pose/dépose facile sur des véhicules divers.
  • Un calcul par les routes touristiques magique et surprenant : 600 Road Books préparés (dont ceux de Moto Mag HS depuis 2006) et la possibilité d’écrire son parcours idéal (routier ou tout-terrain) via le logiciel RoadTracer Pro placent résolument Tripy dans la catégorie des GPS ludiques pour la (belle) balade (multipliée pas des millions de possibilités).
  • Les 5 ans de garantie pour un produit made in Europe (la carte électronique est fabriquée en France par exemple), la capacité de stockage énorme (« tout » en millions de km de traces, points et waypoints),
  • la possibilité d’éditer ses Road Books en papier sont autant de cerises sur le gâteau.
  • Avec Tripy, on est rarement sur un parcours « rentable », plutôt dans le plaisir intense de déguster «  à la carte » , selon ses envies. Pour un bon skieur, on parlerait d’un dérouleur automatique de pistes noires et de hors-pistes. Pour un gourmet : un restaurant gastronomique avec un choix infini et des réponses constamment orientées saveurs et dégustation.

J’ai cru comprendre que nous utilisions une mise à jour en version beta, quelles sont les dernières évolutions apportées au logiciel ?

  • Oui, voilà plusieurs dizaines de milliers de kilomètres que nous testons cette septième (!) mise à jour logicielle gratuite : la version 2.4. Elle sortira dans les semaines qui viennent. Elle contient nombre d’améliorations ainsi qu’un nouveau design, toujours plus épuré.
  • Dans les nouveautés, citons une meilleure vision de la trace proche et les numéro de waypoints qui apparaissent le long de la trace dans l’écran carte. Ces derniers sont très pratiques quand on roulera en tout-terrain ou hors de l’Europe et donc sans fond de carte routière connue dans cet écran.
  • La liste des localités devant soi est désormais indiquée ainsi que le cumul des partiels en cas de prévisualisation note par note.
  • La prochaine station essence à proximité est constamment affichée sur la route devant le pilote.
  • Il y aussi un dérouleur de notes manuel, une amélioration du LapTimer (chrono) et toutes sortes de détails similaires qui proviennent souvent des utilisateurs eux-mêmes…

Pour ceux qui sont intéressés pour acheter un Tripy, Moto Magazine vous propose un tarif préférentiel avec une remise de 8 % dans note boutique par ici :

http://boutique.motomag.com/produits-moto/796-tripy-gps-road-book-digital.html

Laisser un commentaire