Rando MotoMag, Henri teste la Yam FJR 1300 : “On s’y sent bien”

Motard depuis 78, il a fait ses premières armes en enduro sur Yam’, Husqvarna et KTM. En 1995, il change de pratique deux-roues et saute d’une Honda Transalp à une Suzuki Hayabusa en passant par une Yamaha XJR 1300. Henri, 64 ans, a bien voulu tâter de la dernière FJR pour Moto Magazine pendant cette Rando des Balkans.

©G. de CROP/Motomagazine

Alors tes impressions ?

J’aime bien ses formes et son petit esprit sportif pour une machine de sa catégorie. Personnellement, n’étant pas habitué à ce type de moto, la découverte de toutes ses fonctions et de leur mise en œuvre n’a présenté aucune difficulté. Les commandes tombent bien sous les mains et d’entrée, sa position de conduite m’a plu. Le tableau de bord est lisible et complet. Il est vrai qu’étant passé avant par la case SuperTénéré, je n’ai pas été déstabilisé. On s’y sent bien. Je ne peux par contre pas juger la qualité de sa bagagerie ne l’ayant que trop peu utilisée.

Et sur la route ?

Au départ, la seule chose qui m’a surprise a été côté moteur. J’ai un tirage beaucoup plus court à la poignée de gaz de ma Suz’. Mais une fois compris cela, j’ai simplement tourné un peu plus celle de la FJR. Et, finalement j’ai découvert un moteur pêchu en mode « Sport ». Je l’ai également essayé en mode « Tourisme ». Il convient bien dans la circulation. Dans les 2 cas, il y a possibilité de repartir à bas régime. Sa mise sur l’angle est plus facile que sur mon Hayabusa. Et une fois sur l’angle, elle ne bronche pas. Je me suis vraiment senti en sécurité à son bord. J’ai adoré son freinage Dual absent de ma moto. De plus, cette Yamaha offre une bonne attaque dès l’action de la poignée de frein. La boîte de vitesses ne m’a pas posé de problème particulier même si j’ai parfois cherché la 6 de ma Suz’…

T’es client ?

Si un jour, je devais changer de moto, pourquoi pas. Son coté encore un peu sportif couplé à sa facilité de conduite m’ont vraiment convaincu…

Laisser un commentaire