Rando MotoMag, Jules teste la Yamaha FJR 1300 : “big couple”

LES LECTEURS DE MOTOMAG’ DEVIENNENT ESSAYEURS…

Jules, bordelais de 44 ans, aime le bon vin… et la moto bien sûr.  Motard depuis l’âge de 16 ans, il roule aujourd’hui en BMW 1200 RT avec 10 000 kilométres à son guidon. Bienvenue à bord de la dernière Yamaha FJR 1300.

©G. de CROP/Motomagazine

 Alors cette FJR ?

Dès que l’on s’assoit dessus,  le confort est sympa. L’équipement hyper complet à découvrir demande un temps d’apprentissage. C’est moins intuitif que sur ma béhème. Il faut aller dans des menus d’ordinateur de bord. Tout à l’heure j’ai voulu monter la bulle et comme j’étais dans le menu suspensions et que je ne voulais pas lâcher trop longtemps la route des yeux, je ne l’ai finalement pas réglée. Sur ma béhème, un coup de bouton au commodo, et c’est fait. Coté rangement, et toujours comparativement à ma moto, ils sont un peu plus petits que ce soit pour les sacoches latérales ou pour la boîte à gants. Par contre les rétros sont plus efficaces.

Et sur la route ?

C’est une moto très souple à conduire une fois les réglages trouvés : « soft » pour les suspensions et j’ai alterné entre « Tourisme » et « Sport » pour le moteur. Le mode hard est hyper dur. Pour moi, il n’a aucune utilité sur la route. C’est un mode purement piste. La mécanique offre énormément de couple. C’est très agréable. En conduite tourisme son frein-moteur évite de jouer avec la poignée de frein en permanence. La partie cycle est très saine. Par contre la position de conduite est légèrement trop en avant pour moi. Je fatigue des poignets. La boîte de vitesses, très souple, est très précise. J’aurais apprécié une 6ème car à 110/120 km/h, je trouve que le moteur gueule trop. C’est un souci sur grand trajet.

OK. T’es client alors ?

Non. Je ne l’achèterai pas pour 2 raisons : l’espace rangement ne me satisfait pas et c’est une moto globalement trop puissante pour moi. Elle m’invite à rouler trop fort.

Laisser un commentaire